LE FORUM DE CYRINE, PAR CYRINE POUR CYRINE
 
CYRINE ON A DECOUVERT TON PETIT SECRET Hihihihihihi

Partagez | 
 

 LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Elizabeth J. McLloyd
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 678
▌LOCALISATION : Tree Hill
▌JOB : étudiante en littérature.
▌JUKE-BOX : Yann Tiersen; La rupture
▌AVATAR PRIS : Emma Watson

Relations & Informations
» Humeur:
0/100  (0/100)
» Arme / Pouvoirs :: Magie
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mer 18 Avr 2012 - 14:03

Spoiler:
 



Je n'avais jamais vraiment aimé les festivités. La foule en délire me stressait. Chaque regard porté sur moi me donnait la nausée. Je n'étais pas dans mon élément. Le calme et le silence me manquait. Néanmoins, j'étais rassurée de me tenir au bras de Jasper, mon confident, pour surmonter cette épreuve. C'était le seul qui avait essayé d'être le plus compréhensible envers moi. Je savais parfaitement qu'il se passait quelque chose, je me cherchais en me posant des tas de questions auxquelles je n'aurais jamais fait attention auparavant. Je savais également que je pouvais compter sur Jake, qui d'ailleurs me semblait beaucoup trop occupé avec les histoires des confréries que pour accorder un peu de temps à sa meilleure amie. Je ne lui en voulais pas. Quant à mon cavalier d'aujourd'hui, il restait calme et posé malgré toutes ces tensions qui brûlaient New Heaven. J'adorais sa tranquilité et ça façon de s'exprimer. Il était unique. Je m'accrochais à lui alors que nous franchissions l'allée pour se rendre au coeur de la fête. J'avançais nerveusement, prête à faire demi-tour à tout moment. Effrayée par les danseurs, je décidai de me rendre près du mini-bar, suivie de mon ami, afin de profiter d'une boisson fruitée. Mais mon regard eut le malheur de se poser sur le couple le plus improbable qui soit. Je manquais même d'avaler de travers. La studious qui m'avait lachement rabaissée à notre réunion m'agaçait toujours autant. L'étudiant qui l'entrainait dans la danse ne pouvait être qu'Ezéchiel, bien evidement. Dégoutée, je reposai mon verre sur le comptoir. J'affichai un faible sourire à Jasper en lui montrant mon indifférence totale au baiser qu'ils venaient d'échanger. Mon mensonge ne l'avait pas convaincu. J'étais incapable de faire quelque chose face au bonheur qu'ils partagaient. Le jeune musicien attrapa ma main pour m'amener sur la piste de danse. Je le dévisageais avec de grands yeux interrogateurs. « C'est moi qui aurait l'air d'une idiote si tu me fais danser! C'est bien pour cette raison que je ne particpe pas à miss printemps. » lançais-je inquiète. Je jetai un coup d'oeil timide à gauche et à droite alors qu'il saisit délicatement ma main pour commencer. Quelques secondes de stress s'écoulèrent et je fus surprise de tenir toujours sur mes deux jambes. Finalement, ce n'était pas si terrible de ce que j'avais imaginé. Mon cavalier arrivait à me faire rire. Soudain, la colère, le feu et la jalousie s'emparèrent de moi pendant l'instant où nous rencontrions le couple de sorciers. Je me concentrais plus précisément sur le cas d'Abigail. St-James était un idiot qui profitait des filles en détresse. Ma haine envers lui était bien plus grande que celle de la cheerleader. Ma magie avait parlé à travers mes émotions; Abigail devra dorénavant se contenter d'une chaussure en bon état, l'autre ayant un talon brisé. J'évitais ensuite de rencontrer le regard d'Ezéchiel, l'air parfaitement innoncente. « Je n'ai rien fait. » répondis-je amusée en soutenant son regard. J'observais ensuite Jasper qui se concentrait sur quelque chose. Sa cible était le sorcier maléfique qui, subitement, quitta la piste de danse énervé sous l'attitude inquiète d'Abby. Je ne cachais pas ma joie, satisfaite de ce qu'avait provoqué mon confident. Je l'avait dit que ce couple était improbable, et il allait le rester quoi qu'il arrive. Tant que je n'avais pas terminé ma vengeance contre le sorcier. « Je... Je ne sais pas, surement. Je ne dois pas prendre ça a la légère. » Jasper me relâcha et je me détendis rassurée de ne plus tournoyer parmis les étudiants. « J'ai envie que les choses changent. Souvent, je regrette d'avoir quitté Londres et ses merveilles. Comment ais-je pu être aussi sotte? M'intégrer ici? C'était trop beau pour être vrai.» Je marquais une pause et au même moment je vus Jacob au loin en compagnie de sa cavalière. Un sourire paisible s'afficha sur mon visage et je plongeai mes yeux dans ceux de Jasper. « Heureusement que tu es là. S'il y a bien une chose que je ne regrette pas, c'est d'avoir rencontré des personnes en or. » La musique joyeuse laissa place à une autre plus calme alors que les participants pour l'élection de la fête continuaient d'exposer leur talent pour la danse.

• • •

Is it love or is it magic.

Revenir en haut Aller en bas
Isabella M. Swan
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1396
▌LOCALISATION : Tree Hill, au manoir des Cullen.
▌JOB : Etudiante en langue, littérature et civilisations étrangères à l'université de New Heaven.
▌EN CE MOMENT : Profite du bal en la compagnie d'Edward
▌JUKE-BOX : Gotye - Somebody That I Used To Know
▌AVATAR PRIS : Kristen Stewart

Relations & Informations
» Humeur:
100/100  (100/100)
» Arme / Pouvoirs :: Bouclier humain, esprit inaccessible qui la rend imperméable aux attaques mentales
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mer 18 Avr 2012 - 16:16

Spoiler:
 


La journée se profilait sous le meilleur des jours, un soleil éclatant inondant la scène qu'était devenu le parc en cette après midi festive. Toutes les demoiselles en compagnie de leurs cavaliers riaient à gorge déployée, extériorisant leur allégresse. Isabella n'échappait pas à la règle : La venue du printemps lui inspirait des pensées douces et positives, lui donnant envie de sourire d'avantage à son existence. Tendrement enlacée à son fiancé, après une longue hésitation la linguiste se laissa entraîner sur la piste de danse, tournoyant gracieusement entre les bras d'Edward. Elle rayonnait de tendresse envers son compagnon, qui complimenta sa tenue et sa beauté rendant jalouses de nombreuses autres jeunes femmes. Se pinçant les lèvres, ses joues se seraient empourprées si elles le pouvaient. Un sourire éclairant le visage de la jeune femme, elle se laissa emporter dans la danse de son compagnon, peinant d'abord à trouver un rythme adéquat. Une fois accordée au rythme, elle virevolta d'une démarche gracieuse, valsant sous les regards émerveillés de certaines personnes venues seules. Edward l'observait avec un regard emprunt de passion, tandis qu'ils tournoyaient sur la scène, faisant abstraction des ombres les entourant. Les compliments pleuvaient sur le couple, venant d'une bouche et d'une autre, mais les seuls mots doux qui touchaient directement le coeur de la jeune femme étaient ceux du pianiste. Telle une mélodie, il lui fit part une nouvelle fois de ses sentiments à son encontre, et elle redressa son regard clair dans celui, azuré, plus brillant que des saphirs, d'Edward. Sans cesser sa danse, la main de la jeune femme vint caresser la joue pale de son fiancé avec douceur. « Je ne peux pas être plus comblée qu'en ce moment même. Je t'aime Edward Cullen. » Murmura-t-elle alors avec douceur, avant que ses lèvres ne rencontrent celles du jeune homme avec tendresse, balayant tout ce qui les environnait. Chacun de leurs pas s'accordaient à la perfection avec la douce mélodie qui était jouée. Se souriant l'un à l'autre comme deux adolescents découvrant les joies de l'amour, Edward et Bella se fixèrent un long moment, sans se départir de leurs sourires. Jusqu'à ce que le regard de Bella rencontre de nouveau la chevelure dorée de Gabrielle. Ses sourcils changèrent son expression en une moue inquiète, ce qui n'échappa pas au pianiste. Après des années à ne pouvoir lire dans ses pensées, il avait appris à deviner les moindres de ses doutes et espoirs sur son visage aux traits fins. Depuis leur dernière entrevue après la réunion au QG des Studious, la jeune femme était inquiète pour la santé de sa meilleure amie. Elle la savait particulièrement fragile, et préférait garder un oeil sur elle, de peur qu'elle ne perde à nouveau son sang froid. Néanmoins, le fiancé de la belle la rappela à l'ordre, tentant de la réconforter et de la convaincre que Gabrielle était bien encadrée en cette journée. Reportant son attention sur Edward, Bella acquiesça doucement, sa mâchoire se décontracta, ses muscles se détendirent. « Pardonne moi, tu as raison, je me fais trop de soucis. J'arrête. » Doucement, elle rapprocha son corps de celui du jeune homme à la chevelure cuivrée, et se laissa de nouveau porter par la musique en sa compagnie. Lorsque le morceau cessa, Bella et Edward cessèrent de danser à l'image des autres duos. Les applaudissements retentirent, et la jeune brune esquissa un sourire léger., gênée devant l'admiration de tous ces inconnus. Elle entrelaça ses doigts à ceux du chef des Studious avant de quitter la piste, déambulant le long des allées magnifiquement décorées de fleurs et de verdure en l'honneur de la saison nouvelle. De nombreux visages ne lui étaient pas inconnus, et Bella salua la plupart des personnes présentes en la compagnie d'Edward. Son regard vert se perdant dans l'éclat de toutes ces splendides décorations, œuvre pour la plupart de la nature, un sourire illumina son visage. « Ça fait tellement longtemps que nous n'avons pas eu de journée aussi apaisante et calme ... J'aimerais que chaque jour de notre existence puisse être égal à celui ci.. Tu ne trouves pas ? » déclara alors avec douceur et distraction la jeune femme à l'adresse de son fiancé, s'arrêtant de marcher pour l'enlacer doucement. Rien ne semblait pouvoir troubler sa quiétude, sa félicité. Elle se sentait renaître, après tant de troubles, auprès de l'homme qu'elle aimait. Un bonheur sans tâche qu'elle désire conserver plus que tout.

• • •
I've waited a hundred years, but I'd wait a million more for you. If I had only felt the warmth within your touch, if I had only seen how you smile when you blush, or how you curl your lip when you concentrate enough I would have known what I was living for .


Revenir en haut Aller en bas
Julian R. Matthews
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 1381
▌LOCALISATION : Neptune .
▌JOB : Etudiant en SES
▌EN CE MOMENT : Au chevet d'October
▌JUKE-BOX : Coldplay - Fix You
▌AVATAR PRIS : Jim Sturgess

Relations & Informations
» Humeur:
40/100  (40/100)
» Arme / Pouvoirs :: Ses crocs
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mer 18 Avr 2012 - 17:08

Spoiler:
 


L’étudiant en SES voulait pleinement profiter de ce bal qui s’avérait être une occasion en or pour s’aérer l’esprit tout en gardant le sourire et en retrouvant la pêche. Caroline et lui marchèrent le long des allées fleuries, posant de temps en temps leurs regards vers le buffet et les alentours où ils croisèrent les visages souriants de quelques connaissances. Parmi lesquelles Jacob, Seth, Sarah, Jayson. Entre autres. Le jeune économiste ne put s’empêcher de leur adresser un grand sourire avant de suivre Caroline jusqu’à la piste de danse ; danser, ce n’était pas son truc. Mais en tant que Revelers, il savait assurer et mettre l’ambiance ! « Tout péter » comme disait si fréquemment le leader de la confrérie ; Justin Thomas. D’ailleurs Julian le remarqua en charmante compagnie. Il prit la main que Caroline lui tendait avant d’emboiter son pas sur le sien ; rieurs, légers, les deux amis suivirent la musique tout en profitant de ce grand moment de complicité. Ils avaient toujours été bien proches, et ce bal ne faisait que davantage souder leur amitié. L’étudiant en SES complimenta son amie pour sa robe qui la rendait vraiment très charmante. Il était convaincu qu’il y avait une touche Forbes dans ce look totalement original et élégant. Tu l’as créée toi-même ? Quel talent ! Dit-il en lui adressant un sourire brillant d’admiration. Les deux amis reprirent leur valse en suivant le rythme suave de la musique jouée par un orchestre de talent. Il posa ensuite le regard au loin alors que son amie le complimentait moqueusement au sujet de son costume. Julian savait être élégant même si sur le coup, c’était grâce à elle qu’il avait hérité de ce costume qui lui allait à merveille. Arrête de frimer. Ce n’est pas parce que tu es la plus jolie que tu dois te montrer hautaine. Ce n’est pas ça les devises des Reines de Beauté dans ton genre Mademoiselle Forbes ? Il déposa une bise sur sa joue tout en ricanant. La blonde étouffa un petit rire puis ils reprirent machinalement leurs mouvements gracieux avant que brusquement, son regard ne percute deux silhouettes bien familières qui s’avançaient vers eux ; October…Il était persuadé que c’était elle ; cette chevelure flamboyante, ces airs tendres et ce sourire mutin. Ce ne pouvait être qu’elle ! Caroline remarqua son inquiétude soudaine ; elle passa sa main sur la joue du jeune homme tout en essayant de le réconforter. Tu as raison ! Je vais en profiter. Et je te signale que tu es accompagnée d’un futur trader à Wall Street. Donc, tu n’as pas à frimer sur ce point ! Ils rirent en même temps. Le vase seulement ? Il faudrait te jeter dans un champ de roses sur le coup Forbes ! Julian tapota doucement dans son dos tout en gardant ce sourire aux lèvres. On ira boire un coup ensuite ? Lui proposa t-il . Caroline acquiesça et tous deux quittèrent quelques instants la piste de danse ; brusquement, ils tombèrent nez à nez avec October et…Luke. L’étudiant en SES ne put s’empêcher de lâcher un oh de stupeur alors que les deux jeunes s’apprêtaient à danser sur un slow. Je rêve ! Qu’est-ce que tu fous là ? Cria t’il vers Luke. Il alla jusqu’à leur hauteur, lâchant ainsi Caroline. Tu te permets d’être avec elle, ici ? Je rêve ! Il était choqué, interdit. Aucun mot ne parvenait à sortir davantage de ses lèvres. Ses yeux paraissaient gonflés de rage, tout comme son visage rougi de ce même sentiment. Et toi, tu…Tu danses et tu ris avec lui comme si de rien n'était?! Après tout ce qu’il m’a fait ? Ce qu’il a fait à la Meute ?!! Hurla t-il vers October. Caroline avança jusqu’à eux, appuyant doucement sa main sur l’épaule de Jules, mais ce dernier n’en avait pas fini. Il fit quelques pas, tourna en rond tout en serrant les poings. Si Whistler rappliquait, il lui en collerait une belle et bien méritée !

• • •

your love means everything to me.

Could you could you come back? Come back together, put yourself on my back and say it's forever. Could you could you come on? Come on forever. Your shoulders knees and your back are what keep me together. It's gonna tear us apart, tell me forever. It's gonna tear us apart love or keep us together. Cause you're the one i love October.
Revenir en haut Aller en bas
Melody D. Hepburn
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 397
▌LOCALISATION : Dans un petit studio
▌JOB : Etudiante
▌EN CE MOMENT : le hait et l'aime en même temps
▌JUKE-BOX : Selena Gomez - "Who says ?"
▌AVATAR PRIS : Elsa Hosk

Relations & Informations
» Humeur:
100/100  (100/100)
» Arme / Pouvoirs :: Je peux voler comme un oiseau, je peux me déplacer sous la terre d'une vitesse fulgurante & beaucoup d'autres pouvoirs inexplorés.
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Ven 20 Avr 2012 - 11:17

Il était là, devant moi si beau, si attirant, si séduisant mais il n'était pas à moi, il ne le serait probablement plus jamais et dieu sait que tout les flammes de mon corps brulait de cette constatation. C'était vraiment rageant, frustrant. J'aurais du être à la place de cette humaine, j'aurais du être sa cavalière, et être fière en prenant son bras et en me montrant à ses cotés mais pour une stupide erreur, la plus grosse de ma jeune vie, j'avais perdu ce droit, j'avais perdu son affection, sa considération et je me sentais si mal d'avoir tout gâchée. Dès que mon regard s'est poser sur lui, j'en eu le souffle coupé. Il était si beau. Il s'approcha de moi et j'en fus ravie, au moins il ne m'évitait pas, même si c'est paroles remuait le couper dans la plaie et me faisait mal à hurler. Mesquine et jalouse je lui faisais remarquer ma surprise a le voir à cette soirée, surtout avec une humaine, qui ne lui rendait pas justice, contrairement à moi. Oui je parlais sous le coup de la jalousie, mais ELLE était avec lui, alors qu'elle ne le connaissait pas, qu'elle ne pourrait jamais vraiment le comprendre comme moi je le comprend et comme lui il me comprend. « Surprise pourquoi donc ? Tu pensais sincèrement que j’allais me refermer sur moi-même à cause de toi ? Et qu’après toi, je n’irai pas voir ailleurs ? Pour ce que l’on a vécu, sache que je t’ai bien vite oubliée et que je suis passée à autre chose » Une nouvelle fois, ses paroles me touchèrent au plus profond de moi et me blessèrent, surement ce qu'il cherchait à faire, oeil pour oeil, dent pour dent non ? Et comme il ne pouvait pas me faire physiquement du mal comme je lui en avait fait à lui, et à sa famille, il me blessait par les mots. J'aurais mile fois préféré la douleur physique à cette douleur paralysante que provoquer ses mots. J'avais mal mais j'encaissais sans rien dire, je ne pouvais faire que ça après ce que j'avais fais, ou plutôt ce que la partie démoniaque de mon être avait fait, et c'était ce que je voulais faire comprendre à Christopher pour que peu-être les choses puisse s'arranger même si je ne voyais pas comment. « Et cette jeune cavalière est bien jolie et bien gentille. Elle ne risque pas de me tuer ! Ou de tuer Ethan et Jailyn pendant que j’ai le dos tourné ! Sincèrement ? Pas du tout. Elle danse très bien, elle est bien habillée et je suis convaincu que nous risquons même elle et moi de gagner ce fameux trophée ! » Je ris jaune. Sérieusement ? Pensait t-il vraiment qu'elle faisait une meilleur cavalière que moi ? Je voyais son regard sur moi et malgré ce qu'il disait il avait quand même quitter son humaine pour venir vers moi, me parler, même avec des mots blessant et acides. Il était contradictoire et cela m'amusais bien.

Surprise que tu vienne avec une humaine ! Lui répondis-je, rassemblant tout mon courage pour ne pas craquée et continuais de me montrer forte. Oh non, je n'avais pas la prétention de croire que tu resterais enfermer chez toi, tout seul, je te connais tu sais et puis ce n'est pas comme si j'avais vraiment compter pour toi n'est-ce pas ? Lui demandais-je en le regardant de mes yeux bleues perçant. Un silence se fit, puis je repris. Je ne doute pas qu'elle soit tout à fait charmante puisse que tu l'a choisis et je suis sur qu'elle est pleine de qualité ! Ironie quand tu nous tiens, je lui souris faussement. Pourtant tu est là, avec moi, à me parler, à me regarder Christopher. Alors ne fait pas comme si tu te fichais de moi.

Je le regardais, sans plus rien dire, restant immobile. Puis il me salua et s'éloigna de moi, allant rejoindre son humaine. Je restais tout d'abord tel une statut, le regardant la rejoindre en se faufilant dans la foule, puis je m'activais et le poursuivis. J'attrapais son bras et l'obligeait à me regarder et à m'écouter. « Qu’as-tu à me dire de plus ? Ce qui a été fait, a été fait. Nous ne pouvons pas revenir là-dessus. Tu as essayé de me tuer je te signale ! Comment veux-tu que je te fasse confiance après cela ? Tu es tombée tellement bas dans mon estime ! » Je baissais les yeux, honteuse. Oui, comment pouvait t-il me faire confiance si je pouvais m'en prendre a lui sans m'en rendre compte. Mes yeux devinrent vitreux, et je tremblais furtivement. Je savais ce que j'avais fais, et je ne niais rien de mon erreur, je voulais juste arranger les choses. « Mais..Je t’écoute. » Je relevais les yeux vers lui, le remerciant du regard avant de le tirait à la lisière du parc, là ou nous serions bien mieux pour parler; C'était une grand victoire qu'il accepte de me parler, de venir avec moi. «  Je t’écoute. Dépêche toi. Elle m’a promis une soirée inoubliable et franchement, je ne veux pas louper ce moment ! » Dit-il en croisant les bras sur son torse. Je respirais et allais au bord de la rivière, plongeant mon regard sur le reflet que m'offrais l'eau clair, illuminait par les rayons de la lune s'y reflétant.

Ecoute Christopher, je sais ce que j'ai fais, et je sais que ta rancœur est justifiée … Commençai-je, d'une petite voix, mon regard perdu dans la contemplation de mon reflet dans l'eau. Si tu savais combien je m'en veux d'avoir fais ça, plus encore de m'en être pris a toi. J'ai jamais voulu ça, je te le jure. Avouais-je en fermant mes yeux. Je … Tu sais ce que je suis, que pour moi, chaque instant est une lutte personnelle constante. Le bien, le mal. Tantôt la balance penche d'un coté et puis sans prévenir elle penche de l'autre. Je ne contrôle rien ! Lâchais-je en haussant la voix. Et cela va me tuer. Mais quand je suis avec toi … C'est comme si enfin les deux partie de moi se mettait d'accord et je ne sais pas, essayait d'agir ensemble, de trouver un juste milieu. Je baissais la tête. Je dois choisir un camp et j'ai le sentiment que toi seul peu m'aider a le faire. Si je n'arrive pas a choisir, tu aura de toute façon un soucis de moins, car je serais morte, tuer par l'un ou l'autre des camps.

• • •
« Life is getting harder day by day And I don't know what to do, what to say And my mind is growing weak every step I take It's uncontrollable. Now they think I'm fake, yeah. Coz I'm not alone. And I, I get on the train on my own And my tired radio keeps playing tired songs And I know that there's not long to go Oh, and all I wanna do Is just go home. Not Alone || Mcfly. »
Revenir en haut Aller en bas
Jayson S. Hemingway
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 392
▌LOCALISATION : Neptune
▌JOB : Etudiant en astro-chimie
▌EN CE MOMENT : A rencontré Eileen.
▌JUKE-BOX : Martin Solveig - The Night Out (Madeon Remix)
▌AVATAR PRIS : Garrett Hedlund

Relations & Informations
» Humeur:
30/100  (30/100)
» Arme / Pouvoirs :: Pouvoir de guérison & hyperkinesis (hyper grande agilité et grande précision. Il anticipe et calcule tout à l'avance. Pour lui, l'environnement est fait de chiffres et est donc compréhensible).
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Ven 20 Avr 2012 - 13:08

Spoiler:
 

Habituellement, je ne participai pas à ce genre de grand évènement, cependant je m’étais laissé tenter par l’invitation d’Aurea ; l’envie de la revoir et de partager un instant de plus avec elle grandissait de jour en jour. Plus je me liai à elle, plus je sentais le danger palpiter en moi comme un second pouls. Un second cœur. La chose me provoquait des frissons rien qu’en y songeant quelques instants. Alors que je m’avançai d’un pas décidé le long des couloirs bordés de tulipes et de roses encore en bouton, je fus surpris de voir que le tiers de New Heaven était présent ; certains amis de longue date se présentaient, joliment endimanchés en compagnie de charmantes cavalières aux robes cousues de fleurs et de soie. La féérie de cet espace me paraissait être détachée du temps, de l’univers…De tout. Subitement, on m’accosta. C’était Aurea. La jeune italienne m’adressa un grand sourire, les yeux toujours malicieux et rieurs ; elle était incroyablement magnifique. Cette robe légère paraissait être une seconde peau pour elle, tout aussi soyeuse que la première. Je lui rendis son sourire. Nous avançâmes ensemble jusqu’à la piste de danse et malgré mon air un peu effrayé par ce qui représentait à mes yeux une véritable terre inconnue et hostile, je me laissai convaincre par le grand sourire de l’italienne. Ses cheveux ondulaient sur ses épaules alors qu’une de ses mains vint effleurer ma joue. Elle plongea ses yeux brillants dans les miens et je lui rendis son sourire. L’appeler par le nom de famille de son grand-père eut le don de l’agacer. Une grimace fendit son beau visage. Sa question m’interpella alors que nous valsions avec énergie et légèreté. « Pourquoi cela devrait-il me déranger ? Avant d’être une mafieuse ou que sais-je encore, tu es un être humain. Et de ce fait, je ne peux qu’apprécier ta compagnie. » Elle se pencha vers moi pour déposer une bise sur ma joue. Ce simple rapprochement me fit frissonner. « Sans parler du fait que tu es plutôt charmante et que ton accent me plait bien. » Doucement, Aurea prit mon visage entre ses mains et me contempla longuement tout en m’avouant combien cette soirée était enrichissante et agréable pour elle. Emboitant mon pas au sien, je répondis à mon tour. « Je ne regrette rien. Cette journée est plutôt enchanteresse. La fête va de bon train et je suis accompagné d’une fille vraiment charmante. Et toi ? Trainer avec celui que New Heaven qualifie de dealer en puissance, celui qui selon Anonymous vend de la drogue aux Atheltes, cela ne te dérange pas ? Sans parler du fait que visiblement je ne plais pas à tes barbouzes. » Je lui adressai un clin d’œil tout en la faisant tournoyer sur elle-même. La musique tantôt suave et légère devint plus rythmée. Aussitôt, je ramenai Aurea vers moi, mêlant mon souffle au sien. « Etre avec un homme qui ne vit que pour la science et qui est sensé être ton ennemi sur bien des points…Cela te gêne t-il aussi ? Si c’est le cas, nous pouvons toujours trouver un arrangement, un terrain d’entente. » Une de mes mains glissa doucement le long de son échine, allant jusqu’à sa nuque brûlante où mes lèvres vinrent dessiner le contour d’un ardent baiser. Jamais je n’aurais agis ainsi, mais ce qu’Aurea provoquait en moi dépassait l’entendement. C’était si ardent, si vif…Un tel sentiment m’aimera probablement droit vers la folie, planète glacée que personne n’osait parcourir.

• • •
    Go little bad girl, little bad girl◭ Oh yeah, they tell me I'm a bad boy. All the ladies look at me and act coy I just like to put my hands up in the air. I want that girl dancing over there. Look at her go on the dancefloor. She's amazing on the dancefloor when she moves, girl I want more, keep it going girl, like I got an encore.Shaking her ass from the left to the right moving it round just the way that I like I wanna see her move like a movie on flight. She got it how I want it and I want it all night.
Revenir en haut Aller en bas
Maria Sanchez
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1528
▌LOCALISATION : Neptune
▌JOB : Styliste
▌EN CE MOMENT : A peur des démons du passée
▌JUKE-BOX : Jet Lag - Simple Plan
▌AVATAR PRIS : Selena Gomez

Relations & Informations
» Humeur:
100/100  (100/100)
» Arme / Pouvoirs :: Ma créativité
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Sam 21 Avr 2012 - 22:24

Je sentais que cette soirée était pleines de promesses et j'étais vraiment comme une petite fille à l'idée d'aller à cette fête. D'autant plus que c'était ma première sortit en temps que couple avec Josh et j'étais super excitée et prête à passer une super soirée avec mon petite ami. Cela me faisait bizarre de l'appeler à nouveau comme ça mais c'était vraiment super cool en faite ! J'avais l'impression que tout était a sa place maintenant et je n'avais rien d'autre à souhaiter en plus. J'avais déjà tout ce dont je pouvais rêver dans la vie. Josh venait d'arriver chez moi pour m'emmener à la fête au parc. Il était tout simplement éblouissant. Il était juste parfais, beau et séduisant dans son costume qui semblait fait pour lui. Je craquais complètement pour lui. Il venait a peine d'arriver qu'il me complimenter déjà. Il ne changerait donc jamais ce beau parleur de mon coeur ? Je souris et le complimenter a mon tour. « Merci ma chérie ! Pendant que tu feras des jalouses, moi, je veillerai à ce qu’aucun mec ne viennent te draguer ! » Je ris doucement, venant caresser sa joue. Sa jalousie ne me gênait pas, elle me faisait rire en faire, car aucun autre homme ne pouvait rivaliser avec lui, aucun. Il n'avait donc aucun soucis a se faire de ce coté là. Oh ils pouvaient bien venir vers moi mais je les enverraient paitre aussitôt. Il n'y avait qu'un seul homme dans mon coeur et dans ma vie : Josh et c'était pas près de changer.

OH, monsieur veut jouer les chevalier servant ! Le taquinais-je gentiment avant d'éclater de rire. Ne t'en fais pas, il n'y que toi et toi seul dans mon coeur et puis de toute façon t'est trop beaux, trop gentils, trop parfait tu sais !? Les autres ne font pas le poids ! Je ris et déposais mes lèvres sur les siennes.

Puis nous voilà partie pour la fête. J'avais vraiment hâte d'y être, de me montrer au bras de Josh, et j'avais toujours du mal a croire que je pouvais à nouveau le désigner comme cela, mon petit ami. C'était peu être bête mais cela signifier qu'il était bien réellement a mes cotés, ce dont je doutais toujours ! Lorsque nous arrivâmes, tout était tellement splendide, parfait. Beaucoup de gens étaient déjà présent a la fête et l'ambiance commençait à se faire sentir. Josh m'entraina vers la piste de danse mais au dernier moment, il aperçut un groupe d'amis et n'emmena avec lui. Je restais en retrait, mais cela ne me déranger pas, cela me permettais d'observer Josh et ses amis et de me rendre compte que je ne savais pas grand chose de sa vie d'étudiant. Il parla quelques minutes avec eux puis il me tira, cette fois-ci pour de bon, vers la piste de danse. Il me fit tourner et virevoltais puis e finissais contre lui, bras autour de son cou. Je lui disais alors combien j'étais contente d'être avec lui et que je préférerais évité tout membre de sa famille. Je le regardais, me doutant bien que cette situation lui pesait grandement, mais je ne pouvais rien faire pour arranger sa relation avec sa famille. « Moi aussi je suis content d’être avec toi aujourd’hui. Oh, ne parle pas de ces deux là ! Je n’arrive toujours pas à croire que Joanna se mette du côté de Penny, rien que cette pensée m’irrite. Evitons de parler d’elles, ma famille m’agace plus qu’autre chose. » Je grimaçais. Peu être que j'aurais du m'abstenir de les mentionner tout compte fait. Je le regardais et voyais bien qu'il s'énervait et je ne voulais pas ça. Je plongeais mes yeux dans les siennes, serrais sa main doucement, pour le calmer. « Je sais, c’est une perte de temps de m’énerver… » Je souris, hochant la tête doucement venant frôler ses lèvres pour le distraire.

Écoute-moi, oublie-les ! Elles nous gâchant déjà assez la vie comme ça, elles vont pas non plus gâcher cette super soirée non ? Dis-je en le regardant. On est là, tout les deux, le reste on s'en fiche, faut plus leur montrer qu'elles nous touchent.

Puis après je décidais de lui parler de la jolie blonde que nous avions vu avec les autres tout à l'heure. Je ne la connaissais pas mais elle ne semblait pas être dans l'ambiance fête et Josh semblait tenir a elle, alors je lui demandais, pour mieux le connaître. « Oh mon dieu, pardonne moi ! J’en ai oublié mes bonnes manières avec toutes ces histoires à New Heaven. Effectivement, la jolie blonde comme tu dis est ma meilleure amie, Andrea, je l’ai rencontré quand je suis arrivé à la fac. Je m’inquiète pour elle parce qu’elle n’a pas la vie facile comme moi ces jours-ci. T’en fais pas, j’irai la voir tout à l’heure. Pour l’instant, je veux profiter de ce merveilleux moment avec toi…je t’aime mon amour. » Je souris, le regardant amoureusement. J'avais donc raison, c'était bien sa meilleure amie. Andréa donc. Je me rapprochais encore de lui, posant ma tête sur son épaule.

Faudra que tu me la présente un jour, je suis sur qu'on s'entendrait bien elle et moi. Dis-je a mi-voix, tout contre lui. J'espère que tu pourra l'aider et qu'elle ira rapidement mieux, je vois bien que cela t'inquiète beaucoup. Je fermais les yeux quelques secondes. Je t'aime aussi, et je suis vraiment heureuse qu'on se soit retrouvés ...

• • •
« Everyday should be a new day to make you smile and find a new way of falling in love. I could fallen in love. Out of our minds, and out of time; Wishin' I could be with you to share the view. We could've fallen in love »
Revenir en haut Aller en bas
Joanna Millers
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1056
▌LOCALISATION : Beverly Hills
▌JOB : Mannequin à MODE
▌EN CE MOMENT : s'en fout de tout
▌JUKE-BOX : head will roll, px
▌AVATAR PRIS : Taylor Momsen

Relations & Informations
» Humeur:
40/100  (40/100)
» Arme / Pouvoirs ::
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Dim 22 Avr 2012 - 16:51

Spoiler:
 



Alors que tout le monde profitait de la fête à parler de la pluie et du beau temps, je profitai du spectacle du couple le plus immonde qui soit. La jeune styliste Naomi avait fait son retour en ville et ça ne m'enchantait guère. Comment avaient-ils oser s'afficher ensemble depuis le scandale dans la presse? Je renversai ma coupe et m'excusai auprès de mon cavalier pour cet accident. Pendant qu'il appela un serveur pour nettoyer, je pris la fuite loin de cette foule en délire. Je m'appuyai contre un arbre en essayant de reprendre mon calme. Mais dans cet endroit c'était impossible de me calmer. Les gens venaient et rentraient de gauche à droite, les chances de s'isoler sont peu nombreuses. Alors que je terminai mon deuxième verre d'alcool, quelqu'un m’interpella subitement. Sans voir le visage de l'invité, je répondis agressivement. « On ne peut jamais être tranquille ici, c'est une manie! » La personne s'avança près de moi et je fus soulagée de reconnaître Chris. « Ah, c'est toi. » me rattrapai-je. J'essuyai quelques larmes qui m'avaient échappées puis affichai un sourire forcé. « Je vais parfaitement bien, merci. » J'avais la tête qui tournait et l'air continuait de me manquer. Mon visage devint pâle, sans vie, je ne tenais plus sur mes jambes. Comme un vrai gentleman, le photographe me rattrapa avant la chute. Il m'aida à m'asseoir sur le banc et continua de me questionner. Je passai ma main sur mon front en soupirant. Finalement, être sur ce banc était encore plus pire car je voyais tout ce qu'il se passait près de la fête. Je tournai donc la tête en croisant le regard inquiet de Chris. « Ça va, je t'assure. C'est adorable de ta part, mais je vais bien. C'est surement la fatigue. » J'hésitai à lui en parler mais vu que j'avais laissé Thomas seul avec la cavalière de Chris, je pouvais me le permettre. Je pivotai vers lui et replaçai une mèche de ma chevelure derrière mon oreille. « Ou alors peut être que j'ai croisé les mauvaises personnes au mauvais moment. » J'esquissai un faible sourire. Je détestais cette situation. J'avais besoin de mouvements dans ma vie, de changements. J'étais beaucoup plus tendue que tout à l'heure même si mon ex essayait de m'apaiser. Il me connaissait bien, pourtant, je n'avais pas l'habitude d'afficher une telle tête devant lui ou en public. Le soleil vint dégager les nuages et réchauffa mon cou frigorifié. J'inspectai une dernière fois les lieux en cherchant du regard la jeune styliste préférée du photographe. Rachel n'a jamais été quelqu'un que j’appréciais. Je la trouvai stupide et gamine. Mais je devais reconnaître qu'elle avait un sacré talent pour son travail à MODE. « Je n'ai pas encore croisé Sainte Rachel. Elle ne devrait pas être avec toi? Je t'avais dit qu'elle n'en valait pas la peine. D'ailleurs, elle ne te mérite pas! » affirmai-je en posant, sans gêne, ma tête lourde sur son épaule. J'inspirai profondément avant de relâcher l'air qui me pourrissait de l'intérieur. La lutte contre mes soucis devenait de plus en plus rude. J'essuyai une autre larme avant qu'elle ne roule sur ma joue, l'air pensive.

• • •
« We all wanna be somebody’s one and only »

Revenir en haut Aller en bas
Andrew Taylor
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 1677
▌LOCALISATION : Villa sur Beverly Hills
▌JOB : Journaliste mondain
▌EN CE MOMENT : S'interroge et doute
▌JUKE-BOX : Outasight - Now Or Never
▌AVATAR PRIS : Chace Crawford

Relations & Informations
» Humeur:
50/100  (50/100)
» Arme / Pouvoirs :: Son charme
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Dim 22 Avr 2012 - 17:52

Spoiler:
 


L’après-midi au bal se déroulait pour le mieux ; le journaliste y avait convié Naomi en espérant que cette journée allait les rapprocher et leur permettre d’aller de l’avant, en oubliant les noirceurs du passé. Le soleil se reflétait dans les cheveux de la styliste que doucement, le jeune homme fit tournoyer sur elle-même ; elle était d’une beauté incroyable. Il était complètement séduit par elle. Son regard erra le long de ses courbes avant de se reposer dans ses yeux d’émeraude. Il la serra contre lui tout en affichant un sourire plein et fier. Andrew se sentait enfin serein, enfin rassuré. Non pas sur ses sentiments, mais plus par rapport à l’avenir qui s’avérait être enfin radieux ; Joanna ayant refusé sa demande, il avait jugé bon de passer à autre chose. Bien sûr, qu’une part en lui était encore attachée au jeune mannequin, mais le dandy aspirait au renouveau, au changement à l’instar de cette saison qui rapportait tout plein de nouveaux espoirs et de nouvelles roses aux pétales nacrés. « Merci. C’est sincère. Cette robe te va à merveille. Tu es ravissante. » Ses yeux se baladèrent encore sur la silhouette filiforme de la jet-setteuse alors qu’elle souriait, le regard brillant. Il la sentait heureuse. Cela participait davantage à cette sensation de bien être cuisante. Son sourire s’étira plus sur ses lèvres tandis que Naomi glissait ses doigts sur sa nuque glacée. Il sentit son souffle frôler ses lèvres. « Oui, le parc a toujours été un lieu ravissant, mais ils ont fait un travail admirable avec ces décorations, et puis, cet orchestre, j’aime beaucoup ! » Son regard se posa machinalement sur la scène où répétaient un groupe d’instrumentistes de talent. La valse se muta en une danse plus rythmée, plus chaude. Quelques danseuses faisaient tournoyer leurs robes ornées de fleurs et de perles. Leurs cavaliers esquissaient un sourire franc, massif, étincelant. L’air était grisé du parfum de la nature en éveil. Andrew baissa la tête un bref instant quand Naomi mit en lumière et très brièvement, leur aventure de la nuit passée. Il avait tous les détails en tête, quelques frissons vinrent chatouiller son échine. Un sourire galba les lèvres du mondain qui déposa ses yeux bleus dans ceux de la blonde en susurrant, tout bas, avec une certaine sagesse. « Probablement. Mais laissons le temps en décider pour nous. Je ne veux rien précipiter et rien échouer. » Une moue de vexation défit le radieux sourire de son visage ; A.J ne put s’empêcher de repenser à Joanna…A leur voyage, à la Réunion, aux fiançailles et à tout ce que cette rupture avait entrainé de chaotique dans leurs existences. Il baissa la tête et soupira tandis que Naomi l’enlaçait avec plus de tendresse. « Moi aussi j’ai besoin de te sentir avec moi. » Murmura t-il au creux de son oreille. Ses lèvres effleurèrent doucement sa nuque. Il la sentit frémir. Ses yeux brûlaient d’un sentiment de désir retrouvé. Tout à coup, son regard croisa la silhouette du mannequin ; ses cheveux blonds dans le vent, son air assuré et toujours aussi provoquant. Andrew grimaça et se braqua aussitôt, manquant minablement un pas et déréglant ainsi toute leur danse. « Je suis désolé. Non. Non ce n’est pas toi. Ce n’est rien…Rien. » Le regard du dandy et du mannequin s’accordèrent un bref instant ; l’instant de trop qui foudroya le journaliste en plein cœur. Il s’écarta subitement de Naomi. Joanna était en bien bonne compagnie ; Chris Anders, le photographe playboy qu’A.J n’appréciait pas particulièrement, du fait que tous les deux se volaient souvent des proies sur un même terrain de chasse. « Je, je reviens. Un instant. » Il lui adressa un léger sourire puis s’approcha à pas furieux vers le bar. S’adossant au comptoir, A.J commanda un verre de leur alcool le plus fort ; il prit son visage entre ses mains, soupira un bon coup, tout en jetant de furtifs coups d’œil en direction du banc qu’occupaient Anders et Joanna. La demoiselle était bien vite passée à autre chose ! Tout bas, le dandy grommela quelques jurons en autrichien puis repartit en direction de la piste de danse, mais il n’y trouva plus Naomi. La cherchant du regard, le jeune homme la vit s’approchant dangereusement de Chris et du mannequin. Il savait que la jet-setteuse et le photographe étaient proches, mais il savait surtout que la blonde était capable du pire pour se venger de son ennemie jurée. Le dandy s’empressa de se glisser à travers la foule afin de la rattraper.

• • •

You know what you want and that makes you just like me. See everybody says you're hot, baby but can you make it hot for me?

Revenir en haut Aller en bas
Matthew Cullen
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 1229
▌LOCALISATION : Tree Hill, manoir des Cullen.
▌JOB : Etudiant en Littérature
▌EN CE MOMENT : Gagne le combat contre les 'siens'
▌JUKE-BOX : Sonic Youth - Teen Age Riot
▌AVATAR PRIS : Nico Torterella

Relations & Informations
» Humeur:
20/100  (20/100)
» Arme / Pouvoirs :: Capacité de torturer les gens mentalement .
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mar 24 Avr 2012 - 17:55

Spoiler:
 


Sans doute avais-je bien fait de me rendre à cette journée célébrant l’entrée du Printemps dans notre monde ? C’était petit à petit, la conclusion à laquelle j’étais arrivé. Chelsea et moi semblions avoir retrouvé un terrain d’entente ; notre dernière dispute avait été d’une violence excessive et à vrai dire, je m’en voulais assez de l’avoir autant soupçonnée de chercher à gâcher mon amitié avec April. Mais les choses étaient arrivées si précipitamment, et les choix durs s’étaient imposés à nous comme une évidence. Il fallait trancher. Je l’avais fait, à regret, mais je l’avais fait car j’étais plein de bonnes intentions et de bons sentiments pour Chelsea. Je l’aimais sans doute bien plus que je n’avais jamais aimé avant. Et pourtant, je n’étais pas un genre de romantique à l’eau de rose, bateau et stupide. Nous nous avançâmes d’un même pas entre les allées où valsaient les roses et les danseuses ; toutes étaient absolument charmantes. Leurs couleurs brillaient sous les reflets dorés du soleil. Je saluai quelques complices de New Heaven tandis que Chelsea papotait avec ses amies ; des filles qui me semblaient posséder une intelligence très réduite. Je n’appréciais pas ses fréquentations et je ne m’empêchai pas de la taquiner à ce sujet ce qui souvent, l’agaçait. Nous arrivâmes finalement à la hauteur de la piste de danse après qu’elle et moi ayons salué nos amis respectifs. Le moment était venu de se foutre la honte ; j’entendais déjà les rires gras des Rebels qui voyaient leur chef se défaire petit à petit de cette stature solide et ferme qu’il s’était imposée. Chelsea me fit taire aussitôt. Je m’exécutai en réprimant un soupir ; après tout, je devais lui faire un peu plaisir. Elle l’avait bien mérité après notre dernière dispute où je n’étais pas allé de main morte. Sa main se lova dans la mienne tandis que nos yeux paraissaient éternellement liés par un secret quelconque ; ses prunelles pétillaient comme les bijoux ornant son cou. Elle était très belle. Cette robe lui allait merveilleusement bien en épousant parfaitement ses formes et sa silhouette de mannequin. Un sourire longea mes lèvres ; Chels’ acceptait enfin mes excuses et comprenait mon comportement. Bien sûr, mon arrogance et mon irrespectueuse attitude à son encontre étaient à sanctionner, toutefois, elle approuvait certaines de mes paroles. Je soufflai bruyamment, sourire aux lèvres, ravi et soulagé par cette nouvelle. « Promis. Je sais, je sais, je sais ! » Je levai les yeux au ciel, prenant un air faussement boudeur et contrarié tout en expliquant « Mais bon, avouons quand même que tu as été ravie de me voir m’éloigner d’April. Sans déconner Chels’. Je le sais, je le vois. Ne me mens pas. » Je le prenais avec le sourire, amusé et plaisantin. La jeune fille appuya sa tête contre mon épaule ; nos pas s’emboitaient parfaitement et nous profitions d’un slow tout comme les danseuses et leurs cavaliers émérites. Les roses bordaient les allées de leurs vives lueurs, le soleil rendait leurs cœurs dorés et parcourait de rayons célestes, la chevelure brune et soyeuse de Chelsea. Sa peau était assez chaude. Je la serrai contre moi. « Moi insupportable ? Je suis un ange. » Elle redressa la tête en ma direction tout en grimaçant alors que lui rendis son clin d’œil. « C’est bon, je sais que je suis difficile à aimer, mais bon, t’es pas mieux. Et rien que pour ça, je ne veux pas te perdre aussi. » J’approchai mes lèvres des siennes et lui volai un baiser. « Tu ne me perdras pas, et moi je ne te perdrai jamais. » Chelsea se blottit le plus fort possible contre moi, passant ses mains tièdes sur ma nuque glacée. « Tu sais quoi ? » J’approchai mes lèvres des siennes en murmurant « Je suis amoureux de toi Chelsea. Absolument amoureux de toi. Tu es la plus belle chose qui me soit arrivée. La meilleure, mais aussi la plus embêtante. Mais j’aime ça. Totalement même !» Un sourire se dessina sur mes lèvres avant que je ne l’embrasse tendrement.

• • •
<center><br><font style="color:#FEBCC0; font-family: footlight mt light; font-size: 48px; letter-spacing: -2px; display: block; text-shadow: #000000 0px 1px 1px;">She knows how to get me she's got me right now.</font>

Revenir en haut Aller en bas
PNJ
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 15

MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mer 25 Avr 2012 - 13:04


Annonce des résultats ✿

le dépouillement du vote

L'organisateur avança sur la scène. Le moment était enfin venu de délivrer l'issue du vote pour l'élection au titre honorifique de Miss Printemps. L'orchestre composa un bref aria afin de tenir en haleine la foule silencieuse et attentive. " Avant tout, le comité de la ville et moi-même tenions à vous remercier de votre participation! Vous avez été nombreux aujourd'hui, et j'espère que vous le serez davantage pour le reste de la soirée. Merci encore à tous d'avoir une fois de plus répondu présent à notre appel!" Un sourire passa sur les lèvres du régisseur tandis qu'il déployait doucement une enveloppe dorée. " Suite aux votes, j'ai le plaisir de vous annoncer que cette année nous n'avons pas une Miss Printemps, mais deux Miss Printemps. Isabella Marie Swan et Gabrielle Emerson ont été toutes les deux choisies par les participants. Mesdemoiselles, il est temps pour vous de nous rejoindre sur la scène en compagnie de vos cavaliers afin de remercier tous les participants à cette merveilleuse journée. Les candidatures ont été nombreuses et l'écart entre certaines demoiselles était très faible; vous méritiez sincèrement toutes les titres, car vos présentations étaient toutes aussi charmantes que vous! En attendant, Mesdemoiselles Swan et Emerson, veuillez nous honorer de votre plus belle danse en compagnie de votre compagnon." Les applaudissements furent nombreux et teintés de cris victorieux.

Revenir en haut Aller en bas
Luke C. Whistler
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 1249
▌LOCALISATION : Appart sur Neptune
▌JOB : Etudiant en Lettres Modernes et dealer
▌EN CE MOMENT : Profite d'un moment de répit au bal aux côtés d'October
▌JUKE-BOX : Jazzanova - Complete Life
▌AVATAR PRIS : Luke Grimes

Relations & Informations
» Humeur:
20/100  (20/100)
» Arme / Pouvoirs :: Ses crocs et son arrogance.
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mer 25 Avr 2012 - 19:21

« Déconne pas Sutherland, c’est un cirque et je n’étais pas du tout admiratif, je cherchai un client..N’importe quoi ! » Grommelai-je en attrapant le verre que le jeune serveur venait de déposer sur le comptoir. Je l’avais du traite et en commandai un autre ; l’alcool était tout sauf puissant et brûlant. Je le sentais à peine pénétrant mes veines. La jeune fille bascula la tête en ma direction et me regarda avec un léger sourire, amusée et mutine. Je soupirai. « Et puis c’est surtout toi qui avais l’air complètement gaga en regardant ces bouffons sur la piste, pas moi ! » Conclus-je en jetant un furtif coup d’œil par-dessus son épaule. La rouquine esquissa un sourire tout en sirotant son cocktail. Je décidai après de baisser la garde ; finalement, le temps était à la fête, à la distraction, à l’amusement. Me prendre la tête avec elle n’avait rien de bien. Je devais me calmer un peu. Respirer un bon coup et qui sait, sans doute apprécierai-je par la suite cette fête célébrant le renouveau ? Cela me caractérisait, car j’avais été comme un Phénix ressassant de ses cendres, depuis que j’avais trouvé le chemin de la Meute de Lorenzo. « Ouais, tu dis ça, et après, tu auras honte lorsqu’on dansera ensemble ! » Répondis-je en lui tirant la langue. October déposa son gobelet vide sur le comptoir et posa instinctivement sa main sur son ventre rebondi, le caressant doucement et tendrement. « Tant mieux. » Un sourire se dessina sur mes lèvres. Je lui demandai par la suite si elle était venue accompagnée, mais visiblement, elle était seule. « Toi, seule ? » Je ricanai méchamment. « Ca ne m’étonne pas, Matthews est un infidèle, faut pas croire. » Elle parut surprise et grimaça. « Je plaisante. Dans ce cas, allons danser ! » Je me relevai, déposai gentiment quelques pièces sur le comptoir afin de régler nos deux verres puis en même temps qu’October, je me dirigeai sur la piste de danse où s’agitaient déjà quelques couples. « Tu m’en dois une ! » Répliquai-je en attrapant la main que la jeune rousse me tendait. Elle posa son autre main sur mon épaule et nous nous laissâmes naturellement entrainer par la musique suave et reposante. Je fermai les paupières un bref instant ; je ne m’étais jamais senti aussi serein, aussi humain surtout ! Cela faisait tellement longtemps que je ne profitai plus d’instants comme celui-ci ; j’étais plus habitué aux bains de sang et aux vulgarités. « C’est vrai. Tu as raison, je reste un peu. Mais ensuite je pars, j’ai à faire. » décrétai-je. Je posai mes mains sur les hanches de ma protégée tout en avançant d’un même pas qu’elle. Je lui souris tendrement. La rouquine me pinça les joues tout en souriant, taquine et amusée. Je grimaçai en riant, de bon cœur. « Je sais que je suis craquant, et bien plus encore mamie ! Pour une vieille, t’es pas mal aussi ! » Je lui adressai un clin d’œil et nous reprîmes calmement notre valse ; les fragrances des roses et de la musique planaient dans les airs. Soudainement, quelqu’un nous accosta, si violemment que je frémis. Matthews, bien sûr ! Le jeune homme accompagné de sa bimbo blonde et dévergondée de Forbes se présentaient devant moi. J’avais toujours pensé que Julian cocufiait October avec cette souillon. Je ne la supportai pas. « Quoi ? Qu’est-ce que tu as ? » Dis-je en m’interposant entre October et lui. « Ca t’en bouche un coin, hein ? Ce que je fous là, ça se voit pas du con ! » Un sourire moqueur étira mes lèvres. « Je danse avec ta copine. Visiblement t’es trop occupé à draguer Forbes qu’à t’occuper de la mère de ton gosse. C’est toi qui es lamentable dans l’affaire, pas moi. » Il me bouscula et haussa le ton sur la rousse. « Lui parle pas comme ça. C’est quoi l’problème ? On ne fait que danser Matthews, contrairement à toi qui pelote Barbie. Alors casse-toi avant que je te défonce comme je l’ai déjà fait, et cette fois-ci, je ne te laisserai pas une chance de t’en sortir. » Je me dressai devant le brun, le cognant brutalement. Nos yeux possédaient le même éclat de fureur. « Ce que j’ai fait à la Meute, et ce que je t’ai fait, n’entrave en rien le fait qu’elle et moi soyons amis, et que je suis là pour la protéger. Je le serai toujours. Compris ? Dégage ailleurs et laisse nous terminer la fête comme il se doit. » Forbes me dévisageait. « Et toi, qu’est-ce t’as pouffiasse ? Tu veux ma photo ? Tire toi ! » Je me retins de lui cracher dessus. Ce n’était pas l’envie qui me manquait. Soudain, le silence fut rétabli ; l’organisateur venait de se présenter sur la scène, avec une enveloppe entre les mains. Les résultats allaient être annoncés et sur le coup, je me tus. Les deux Miss furent invitées à grimper sur l’estrade pour discourir devant l’assemblée d’envieux et d’admiratifs. Je m’en fichai. Je soupirai tout en gardant un regard noir posé vers Julian.

• • •

FORGET THE HORROR HERE. LEAVE IT ALL DOWN HERE. ♠
It’s future rust and then it’s future dust.
I’m the fury in your head.
I’m the fury in your bed.
I’m the ghost in the back of your head.


Revenir en haut Aller en bas
Ethan A. Williams
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 1322
▌LOCALISATION : Manoir des Williams à Tree Hill
▌JOB : Artiste peintre
▌EN CE MOMENT : Essaye de changer l'avenir.
▌JUKE-BOX : Usher - Scream
▌AVATAR PRIS : Jonathan Rhys-Meyers

Relations & Informations
» Humeur:
70/100  (70/100)
» Arme / Pouvoirs :: Contrôle sur l'esprit d'autruis
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Sam 28 Avr 2012 - 12:59

Spoiler:
 

Le soleil couvrait pleinement les cieux ; ses flammes dorées auréolaient la terre des hommes. Les fleurs reprenaient vie, plus brillantes que jamais. Les oiseaux dansaient dans les airs en proposant à leurs auditeurs silencieux, quelques partitions éphémères, balayées par le vent. Le temps était particulièrement radieux, le Printemps venait justement de se peindre sur l’horizon avec ses nuances pleines de vie et de fraicheur. Il y a quelques jours, Jailyn était venue au manoir pour rendre visite à Ethan et lui avait proposé de se rendre à un évènement qui vraisemblablement était enchanteur et attendu par plus d’un ; le bal du Printemps. L’artiste n’avait pas hésité une seconde et dès le lendemain, il s’était employé à trouver son plus beau costume pour briller aux côtés de sa ravissante Jailyn à cette fête. Alors que le soleil caressait de ses rayons frissonnants la peau pâle des deux vampires enlacés amoureusement, l’artiste déposa un baiser sur la nuque de sa compagne avant de lui rappeler qu’il était temps de se rendre à cette fête au parc. Il avait hâte d’y être, sachant parfaitement que l’évènement serait bien au-delà de ses espérances, et puis, ce bal du Printemps s’avérait être un moyen efficace et ludique de se libérer l’esprit, de penser à autre chose, de voir du monde, d’admirer de nouvelles peintures de la nature, et de Jailyn. Quelques instants plus tard, le couple endimanché et charmant alla jusqu’à la chambre qu’occupait Christopher. Leur fils paraissait plongé dans ses réflexions les plus obscures. Ethan était de plus en plus soucieux à son sujet, jamais il ne l’avait vu aussi courroucé mais aussi inquiet. Petit à petit, le jeu du fils prodige s’effondrait comme un château de cartes. Et cela faisait rire intérieurement le peintre qui était bien fier de voir que la guerre de son enfant avait été avortée par la force. Il l’observa longuement tandis que Jailyn, très tendre et maternelle, bordait le garçon, comme s’il eut été encore l’enfant qu’ils avaient chéri et aimé plus que tout avant que le destin ne le leur arrache brutalement. Christopher émit quelques mots avant de se vouer au silence, laissant ainsi ses deux parents dans une posture étrange, de gêne, d’embarras, d’incompréhension. Le peintre tapota l’épaule de son garçon avant d’emboiter le pas de Jailyn. Il avait un quelconque pressentiment au sujet de son fils. Quelque chose d’indicible. De particulier.

Une demi heure plus tard, la majestueuse Rolls-Royce déploya ses ombres noires jusqu’à l’entrée du parc. Il l’arrêta dans le parking puis en descendit élégamment. Allant jusqu’à la portière avant, le peintre s’empressa de l’ouvrir pour en laisser sortir Jailyn. Ravissante, élégante et absolument céleste, la brune glissa sa main dans la sienne avant de lui emboiter le pas. Le couple leste et raffiné fit une entrée remarquée dans le parc ; plusieurs regards se posèrent en leur direction, tantôt admiratifs, tantôt brillant d’une flamme de jalousie. Les roses et les dahlias se courbaient sous le faix de leur beauté. Une biche et son daguet projetaient leurs ombres merveilleuses près de la rivière en argent. La fragrance des fleurs colorait les cieux d’un orangé prodigieux, aussi ardent que les pétales enflammés de l’astre vif qui consumait les toiles de l’horizon. Tout était d’une beauté admirable. Le décor ne dénotait aucun mauvais goût au contraire. Un orchestre improvisait quelques notes afin de distraire leurs invités nouvellement rassemblés autour de la piste de danse. Le peintre et le mannequin s’y invitèrent également ; leurs pas étaient d’une élégance et d’une grâce irréelles. Il posa sa main au niveau de sa parfaite chute de rein, tandis que son autre main, tenait fermement ses doigts frêles et blancs. Elle riait de bon cœur. Elle était heureuse. Lui aussi. Cela faisait tellement longtemps qu’ils n’avaient pas sourit aussi sincèrement et qu’ils ne s’étaient pas laissés emporter par les douceurs du monde des hommes, dont ils s’étaient retirés prudemment. Ethan noya son regard dans les prunelles pétillantes de Jailyn avant de tendrement lier ses lèvres aux siennes. Le souffle glacé de la brune le fit frissonner. Il l’aimait éperdument. Tu es parfaite. La complimenta t-il. Un sourire se peignit sur ses lèvres alors qu’il l’admirait avec encore plus de passion et d’intérêt. Je suis heureux d’être ici. Cette journée ne pouvait pas mieux tomber. Nous avions besoin d’un peu de changement, et puis l’endroit est joliment décoré, la musique n’est pas si mal, et l’ambiance me semble être joyeuse. J’aime bien. Il sourit de plus bel. Son regard se posa soudainement sur la scène qu’un homme trapu occupa. Il tenait entre ses doigts tremblants une lettre. Quelques paroles accompagnèrent le balancement de son corps, et de son regard pétillant. Il invita deux demoiselles et leurs cavaliers à se joindre à lui sur la scène ; les gagnants furent acclamés par toute la foule. Le peintre les applaudit également, tout sourire.

• • •


Revenir en haut Aller en bas
Caroline Forbes
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1903
▌LOCALISATION : Tree Hill
▌JOB : Etudiante en Stylisme
▌EN CE MOMENT : Je cherche le prince charmant...s'il existe
▌JUKE-BOX : I do } Puggy
▌AVATAR PRIS : Candice Accola

Relations & Informations
» Humeur:
100/100  (100/100)
» Arme / Pouvoirs :: tomber amoureuse d'un con
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Sam 28 Avr 2012 - 16:11


Je tourne doucement sur moi même tout en gardant sa main dans la mienne au dessus de ma tête et sourit. " Merci Julian et non je l'ai pas créer. Enfin pas toute à fait. En fait si tu veux tout savoir c'est Ian qui me l'a offerte et je l'ai un peu... customisée on va dire façon Forbes. " Je ris en voyant sa tête et me met sur la pointe des pieds pour embrasser sa joue. " T'en fais pas va tout est clair entre lui et moi et puis j'ai retrouver Tyler donc pas de soucis à te faire. " Je lui souris fièrement contente de lui annoncer que ça va mieux avec mon petit ami. Bien entendu il le sait déjà étant donner qu'à New Heaven tout se sait mais officiellement nous n'en avons pas encore parler à part sur BYOL mais pas en face. Je frappe doucement son épaule avant de rire de nouveau. " Merci heureuse d'apprendre que je suis la plus belle. Et non figures-toi que j'ai décidé que ce soir mon cavalier et moi nous allions être supérieurs aux autres. Pour une fois on peux bien faire ça non ? " Je lève le menton et fait plusieurs manières avant d'éclater de rire. " Je suis pas faite pour être aristocrate. " Je souris et continue de danser en compagnie de mon meilleur ami. Il me fait beaucoup de bien quand ça ne va pas et quand j'étais en froid avec Tyler heureusement qu'il était là sinon je crois que je serais devenue folle. " Un futur trader rien que ça ? Et aussi mon futur comptable ne l'oublie pas ! pour le champ de rose je vais pas me jeter dedans ça va abimer ma peau si parfaite ! Voyons Julian réfléchit dans petite tête d'intello enfin ! " Je tente de garder mon sérieux tout en frappant légèrement sa tête. Je sourit et acquiesce à sa question. " Ho oui ! " Je vois ensuite mon meilleur ami se précipiter vers un jeune couple et je soupire avant de le rejoindre.

" Julian calmes-toi il n'en vaut pas la peine. Viens allons plus loin. " Je pose une main sur l'épaule de mon meilleur ami alors que ce dernier s'énerve sur Whisler d'être en compagnie d'October. Mais soudain c'est à moi qu'il s'en prend. Je fait un pas vers lui et claque mon poing contre sa joue. Mauvaise idée Caro très mauvaise idée. Immédiatement une douleur lancinante me prend dans la main et je sais que mon action ne l'a même pas chatouiller et moi je dois m'être cassé la main. Pourtant je le sais ce que ça fait pour avoir déjà essayer d'en mettre une à Tyler et avoir le même résultat. Alors que ma main me lance atrocement je ne laisse rien transparaitre et regarde le jeune homme de haut en bas. " Venant d'un mec qui ne sait se taper que des putes de toute façon ça ne devrait même pas m’étonner. Tu n'es bon qu'à ça de toute façon engueuler et détester tout le monde ! Kass à bien eut raison de partir loin de toi ! " Je sens soudain un poids sur mon coeur et les larmes commencer à baigner mes yeux. Ma meilleure amie est partie à cause de cet abrutit et voilà que maintenant il recommence. Il ne m'a jamais aimer et c'est réciproque mais je ne supporte pas l'idée que ma meilleure amie soit partie pour ce idiot. Elle mérite tellement mieux que cette vie qu'elle à choisit, que lui qui se fout complètement d'elle. Je fais un pas de plus vers lui et plante mon regard dans le sien. " Et la prochaine fois que tu t'avise de la menacée j'ai quelques connaissances qui serraient ravis de faire la chasse à un cabot dans ton genre ! " Je tourne les talons et monte sur l'estrade alors que mon nom vient d'être nommé pour faire un discours avant l'annonce de la gagnante au bal. Je sais que je ne serais pas reine c'est plus un genre de jeux entre Julian et moi qu'une réelle compétition à mes yeux. Je continue de regarder Julian depuis l'estrade espérant qu'il ne fasse aucune bêtises.

• • •


Revenir en haut Aller en bas
Lexy J. Caldwell
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 421
▌LOCALISATION : Beverly Hills
▌JOB : Mannequin
▌EN CE MOMENT : Trêve de Nöel
▌JUKE-BOX : Shaka Ponk - My Name Is Stain
▌AVATAR PRIS : Jessica Stroup

Relations & Informations
» Humeur:
90/100  (90/100)
» Arme / Pouvoirs :: Ma langue de vipère !
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Sam 28 Avr 2012 - 20:30

Spoiler:
 

Lexy adressa un regard chaleureux à l’adresse de Chris suite à ses encouragements, bien qu’elle ne croyait pas vraiment en ses chances le soutien de son ami lui mettait du baume au cœur. L’arrivée de Thomas bouleversa ses plans pour la journée et peut-être même pour sa vie future. Interdite et troublée, les recommandations du photographe réussirent tout de même à la faire sourire. Malgré les tourments qui avaient entaché leur profonde amitié, Chris restait fidèle à lui-même ; protecteur et toujours présent pour ses amis. Ce constat finit de la persuader qu’il était sans aucun doute la meilleure personne qui lui avait jamais été donnée de rencontrer. Une fois qu’elle eut des paroles rassurantes à l’égard de son ami, elle se mit en route derrière Thomas pour trouver un endroit plus tranquille. Le tremblement de son corps traduisait sa fébrilité, ce moment était essentiel pour elle et pouvait bien tout changer. Les premiers mots de Thomas apaisèrent son anxiété, elle craignait une joute verbale violente et cruelle mais fut agréablement surprise. Le soleil frappait de plus en plus fort, le son de la musique et des invités s’élevait de plus en plus dans l’atmosphère mais rien de tout cela ne l’importait ; seule la voix grave et intense du sud africain parvenait à ses oreilles. A mesure que celui-ci continuait de parler, le visage et les yeux de Lexy s’illuminaient doucement comme ils ne l’avaient pas fait depuis bien longtemps. Il restait néanmoins réaliste, exprimant ses craintes et ses doutes quant à l’éventualité d’une relation future entre eux mais à cet instant rien ne pouvait se mettre en chemin du bonheur qu’elle ressentait à l’idée de simplement pouvoir être avec lui. Cette dernière ne voulait se préoccuper de leurs défauts respectifs ou de leurs lourds passés, elle voulait réinventer sa personnalité et son histoire auprès de lui. Alors que Thomas soulevait doucement le visage de Lexy, celle-ci fut prise d’une terrible envie de l’embrasser mais elle se réfréna par peur que le moment ne soit pas encore tout à fait approprié. Elle tenait cependant à lui témoigner son affection. « Tu sais bien que c’est ce qui fait mon charme… Dit-elle en souriant malicieusement. Dans la bouche d’un autre, ces adjectifs auraient sonné comme des insultes mais elle savait qu’ils avaient une toute autre signification dans la sienne. Ne dis pas n’importe quoi, tu es quelqu’un de bien Thomas. Je n’ai jamais révélé ton secret et je n’ai aucunement l’intention de le faire ; je ne pourrai pas supporter qu’il t’arrive quelque chose. Je ne veux plus jamais être loin de toi, je ne veux plus jamais te faire souffrir et je pense vraiment qu’à nous deux nous pouvons devenir de meilleures personnes. » Heureuse et épanouie, le chemin de la vie semblait tout à coup beaucoup moins laborieux qu’auparavant. Lexy s’approcha doucement et entoura le cou de l’avocat de ses bras, les battements de son cœur semblaient nourrir les siens. La communion de leurs corps était parfaite. Soudain on annonça le résultat des élections du Bal et sans grande surprise, elle constata qu’elle ne faisait pas partie des gagnantes. La joie de retrouver Thomas suffisait largement à combler la déception de ne pas avoir été élue, de toute façon plus rien d’autre n’avait d’importance maintenant. Le mannequin se détacha de l’emprise de Thomas pour applaudir les heureuses gagnantes, elles méritaient amplement leurs distinctions. Les deux nouvelles reines du Bal s’avancèrent gracieusement sur la piste en compagnie de leurs cavaliers et commencèrent à danser. Elle avait hâte de pouvoir les rejoindre avec son nouveau cavalier.

• • •

You'd do anything for the one you love
'Cause anytime that you needed me I'd be there
It's like you were my favorite drug
The only problem is that you were using me
In a different way than I was using you
It's like I checked into rehab
And baby, you're my disease


Dernière édition par Lexy J. Caldwell le Dim 29 Avr 2012 - 15:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
October M. Sutherland
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 196
▌LOCALISATION : DANS UN LIT D'HOPITAL --'
▌JOB : ETUDIANTE EN COMMERCE INTERNATIONAL.
▌EN CE MOMENT : SI VOUS SAVIEZ --' MAIS JE SUIS ENCEINTE CA Y'A PAS DE DOUTES ! (a)
▌JUKE-BOX : HOW TO BREAK MY HEART (aa)
▌AVATAR PRIS : KAREN GILLAN (a)

Relations & Informations
» Humeur:
80/100  (80/100)
» Arme / Pouvoirs :: Force surnaturelle.
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Dim 29 Avr 2012 - 1:58


la fête du printemps. ♥
TOUS LE MONDE (aa)

October avait envie d’une petite danse. Pour ce faire, il faut un cavalier et Luke serait parfait dans ce rôle. Pour qu’il accepte elle était prête à toute pour qu’il abandonne l’idée qu’il ne va pas se ridiculiser. « Mais non, je n’aurai pas honte » , fit-elle avec un grand sourire. La jeune femme ne savait pas vraiment comment est-ce que Luke pouvait se débrouiller sur une piste de danse mais elle était certaine que ce n’était pas si catastrophique que ça. Pour le vérifier, October ne mis pas à longtemps à prendre le chemin de la piste de danse afin d’être sure qu’il ne change pas d’avis entre temps. Sur la piste, elle lui tendit sa main qu’il prit avant qu’elle pose l’autre sur son épaule. « Tu n’as même pas encore fait quelques pas que tu marchandes déjà quelque chose en retour, pas croyable. » , dit-elle en rigolant. Elle ne lui devait rien en retour. S’il était là avec elle sur cette piste de danse, c’était parce qu’il en avait envie. Il n’était pas là sous la menace. D’ailleurs, c’était pareil pour sa présence à la fête en elle-même. « Ça marche. Je savais bien que tu ne laisseras pas ta rouquine préférée toute seule à ce bal. » Bon, il avait déjà accepté cette danse, de ne pas partir tout de suite pour pouvoir lui tenir compagnie, c’était déjà pas mal. Et alors qu’ils dansaient, elle finit par remarquer la tenue chic qu’il portait et comme ça lui allait bien. Elle essayait d’être gentille mais en retour elle le droit également à un compliment mais masqué par deux adjectifs. Du coup, elle sourit amusé ne disant rien pendant l’espace d’une demie seconde. « Vieille & mamie, qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre, je te jure. » , fit-elle en rigolant tout en dansant. Et alors qu’ils dansaient tranquillement quelqu’un vînt les accoster d’une manière assez brutale et également très soudaine. Après avoir mis fin à leur danse, la rouquine pu mettre un visage sur cette voix. Ce qui ne fut pas difficile puisqu’il n’y a que deux personnes qui s’étaient rapprochés d’eux. Cette voix qui était parvenue à leurs oreilles n’appartenait à personne d’autre qu’à Julian et la cavalière qui l’accompagnait était Caroline, sa meilleure amie. De toute évidence, le père de son enfant n’était pas très heureux que Luke se trouve à cette fête et encore moins qu’il soit en compagnie d’October. Presque directement, le cavalier de la future mère se mis entre eux deux ne se laissant pas démonter. Là-dessus, il n’y avait rien de surprenant. Pas question de se laisser faire. Evidemment s’il pouvait en rajouter une couche, il le faisait. Bien sûr, c’est ce qu’il fit en le provoquant sur le fait qu’il préférait être avec Caroline que s’occuper de la rouquine. October qui se trouvait derrière Luke n’avait pas lâché les deux hommes du regard mais son regard vînt se poser sur le sol quelques instants. De brefs instants puisque Julian finit par bousculer Luke avant de s’en prendre à elle. C’était peut-être compréhensible qu’il ne comprenne pas et qu’il n’accepte pas qu’elle passe du temps avec lui mais est-ce que ça avait été nécessaire de s’emporter comme ça ? En tout cas, elle n’eut pas besoin de s’expliquer ni même le temps de le faire puisque Luke intervînt directement. Ce n’était pas plus mal ainsi. Mais, très vite un coup partit. Elle qui était restée en retrait, silencieuse finit par s’interposer entre les deux. « Arrêtez ! Vous battre ne changera rien ! » , fit-elle en regardant Julian puis Luke. Pire encore, ça ne pourrait que gâcher la fête de nombreuses personnes. La piste de danse n’était pas vraiment le lieu idéal pour se battre, franchement. L’intervention d’October était peut-être inutile parce que finalement s’ils veulent se battre, ils le feraient quand même. Mais, en attendant plus aucuns coups arrivaient de nulle part, c’était déjà ça. Du coup, juste avant que Luke s’en prenne à Caroline, la future mère se mit à nouveau en retrait, restant aux côtés de son cavalier. Et bien sûr, elle le prit mal allant même jusqu’à le frapper. Le regard de la rouquine était presque comme bloqué sur Luke espérant qu’il ne perde pas son sang-froid. Une voix neutre finit par se faire entendre, coupant court à la discussion. Tous les regards se posèrent sur l’estrade. October applaudis les gagnants avant de poser son regard sur son cavalier qui quant à lui regardait Julian. « Finalement, la danse n’était peut-être pas une si bonne idée que ça. » , fit-elle pour essayer de récupérer l’attention de Luke afin qu’ils passent tous à autre chose. Son regard n’avait pas quitté l’estrade à la fois parce qu’il s’y passait des choses et aussi parce qu’elle ne voulait pas croiser celui de Julian. L’évitement c’est bien mais pour combien de temps.


• • •

julian & october (aa)
❝ oui je sais ce que c’est d’avoir la sensation de ne pas exister jusqu’à ce qu’il te regarde, qu’il te touche la main, qu’il se moque de toi. le but c’est que les autres voient que tu es avec lui .. tu es à lui .. ❞ ps, i love you. © CJ.POMME'
Revenir en haut Aller en bas
Nicholas L. Gray
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 293
▌LOCALISATION : En enfer. Tu veux me rejoindre ?
▌JOB : Étudiant en Sciences Humaines
▌EN CE MOMENT : Prépare des plans pour gagner la guerre contre Lucifer
▌JUKE-BOX : Drama Queen
▌AVATAR PRIS : Paul Wesley

Relations & Informations
» Humeur:
65/100  (65/100)
» Arme / Pouvoirs :: Il est un Démon. Y a-t-il vraiment quelque chose à rajouter ?
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Dim 29 Avr 2012 - 6:12

Spoiler:
 

Le bal du Printemps n’était pas un évènement qui attirait particulièrement Nicholas. Pourtant, l’orchestre ainsi que les danseurs faisaient remonter comme une sorte de nostalgie. L’époque où le démon était encore humain. Il se rappelait des soirées comme celle-ci, accompagné de charmantes demoiselles, vêtues de leur plus belles robes sorties pour l’occasion. C’était toujours à ce moment là qu’elles dévoilaient leur beauté. A cette époque là, c’était la belle vie. Néanmoins, Gray ne regrettait pas d’être ce qu’il était à présent. Venir des Abymes le réjouissait, il avait des pouvoirs surnaturels, il était puissant. Le mot pouvoir ne faisait qu’accroître cet instinct de fierté, d’autant plus qu’il était le protégé de Juan, un démon très puissant craint par les autres de son espèce. L’égocentrisme l’avait surpassé ; il en était repue mais en demandait toujours plus. Le gourmand. La soif de pouvoir l’avait conduit à torturer de pauvres victimes ces derniers temps. Une autre raison l’empêchait d’être trop nostalgique, Gabrielle. S’il n’était pas devenu un démon, s’il ne venait pas des Enfers, jamais il n’aurait pu rencontrer une telle beauté, aussi exquise que les fleurs encore en bourgeon, aussi délicieuse et soyeuse que des pétales de roses ou de jasmin, aussi douce qu’une orchidée, la céleste était parfaite à ses yeux. Il était très chanceux. Du moins, il l’avait été. Nicholas avait fait des efforts pour aujourd’hui, il s’était vêtu d’un joli costume. Il aimait se fondre dans la foule et venir en jean, tee-shirt et veste en cuir ne serait pas très approprié pour ce jour. Il s’était donc rendu au bal avec élégance ; un nouveau masque sous ce corps démoniaque. Après toutes les rumeurs qui couraient à New Heaven, le tyran avait lui aussi besoin de se détendre. Les massacres n’étaient pas sa seule activité. Il sortait, jouait avec l’équipe d’étudiants de l’université, parallèlement, outre la vie de démon qu’il avait, le jeune homme agissait comme un humain. Gray se rendit donc au Parc où avait lieu le bal comme chaque année. Bien sur, ce bal avait toujours été une réussite. Or, maintenant que les Anonymous avaient balancés des atrocités, dont une ou deux étaient vraies, les étudiants présents seraient quelques peu tendus. Rapidement, il trouva Sofia, une cheerleader avec qui, il avait sympathisé. La jeune femme avait l’air triste. Avec spontanéité, Nicholas vint à sa rencontre, peut être qu’il pourrait se rendre utile et la consoler, ce n’était pas son genre mais il ferait une exception pour elle. « Sofia ! Que se passe-t-il ? Pourquoi tu es dans cet état ? » il se rapprocha d’elle et lui caressa l’épaule gentiment. Il parla avec la porto ricaine pendant un bon moment. Soudain, un homme annonça au micro les gagnantes de Miss Printemps. Cette année, il n’y en avait pas une, mais deux. Soudain, un nom frappa violemment les oreilles du cruel, Emerson. Elle avait gagné. Cependant, cela signifiait qu’elle était forcément accompagnée d’un cavalier. Il s’excusa auprès de son amie et la laissa quelques instants. A pas vifs, il se rendit vers la piste de danse. L’ange qu’il aimait était en train de valser dans les bras d’un autre. Un autre ange. Gray l’avait déjà vu auparavant, il trainait toujours avec Gabrielle. Raphael. Il se rappelait maintenant de son nom. Le serviteur du Mal voyait rouge, il fut pris d’une grande colère. En tant normal, ses yeux d’encre seraient apparu mais il se contrôla et resta de marbre. Il ne bougeait pas ; rester figé lui permettait de ne pas s’exposer au vu des humains, pas en ce jour. Lui qui avait voulu se changer les idées, c’était raté ! Il prit enfin une décision et s’approcha du couple gagnant. Le visage endurci, Nicholas se dirigea vers eux avec aisance et rapidité. L’étudiante le vit arriver car une expression d’effroi déforma son joli minois. Il s’arrêta juste devant eux. « Gabrielle, je vois que tu ne perds pas de temps ! Tu as l’air de bien t’amuser… » il tourna lentement sa tête d’un air menaçant vers son cavalier. « Raphael, c’est ça ?! Pourquoi ne voudrais-tu pas me laisser elle et moi pendant un moment ? » contrairement à Emerson qui avait l’air d’être effrayée, l’autre ange ne semblait pas indifférent. Le démon avait compris que ce dernier ne partirait pas. Ce soir, il n’avait pas envie de déclencher une bagarre mais si cet homme de Dieu ne l’obéissait pas, il n’hésiterait pas à sortir ses crocs. Après tout, il était encore amoureux de sa belle et le simple fait de la voir avec lui, l’enrageait plus que tout.

• • •





Revenir en haut Aller en bas
Jailyn Taylor
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1583
▌LOCALISATION : Neptune.
▌JOB : Mannequin à MODE.
▌EN CE MOMENT : A de nouveau foi en l'avenir
▌JUKE-BOX : Ed Sheeran - Give Me Love
▌AVATAR PRIS : Megan Fox

Relations & Informations
» Humeur:
0/100  (0/100)
» Arme / Pouvoirs :: Son charme !
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Dim 29 Avr 2012 - 15:59

Spoiler:
 

Le temps semblait propice aux festivités. Le ciel était d’azur et de lumière, le printemps rosé verdissait comme une nymphe fraîche éclose ; saison des métamorphoses sous un soleil brûlant. Le mannequin, admirative face au renouveau qu'offrait cette période de l'année, eut envie de se rendre à ce fameux bal organisé dans le Parc et auquel la ville entière, presque, semblait vouloir participer. L’événement s’annonçait comme l’Eternel renouveau où les espoirs de la brune pourraient renaître sous un soleil printanier. Comme au temps Jadis ou son nom sonnait d'une toute autre manière aux oreilles des gens. Gagnée par une pointe d'excitation, Jailyn s'était empressée de soumettre la proposition à son compagnon qui se montra tout aussi enjoué. Rien n’aurait su lui faire plus plaisir. Ces derniers temps, le mannequin ressentait l’étrange sensation d’avoir perdu son humanité qu’elle s’était acharné à entretenir depuis sa transformation ; Apparaître et agir telle une femme à part entière, et non comme une créature de la Nuit. Ethan pouvait le lui offrir ; en sa compagnie rien d’autre ne comptait. Le mannequin enfila sa robe haute couture, se mit deux trois coups de rouge à lèvres. Une fois le tour joué, elle rejoignit l’Artiste au pas de la porte de la chambre de leur fils. Jailyn exprima sa surprise de le trouver ici à cette heure-ci. Avait-il changé d’avis sur ses intentions de se rendre au bal ? Le garçon répondit vaguement. Comme s’il n'avait en réalité même pas écouté la question ; on aurait dit son père lorsque ce dernier était préoccupé. Lorsque le couple arriva au parc, Jay’ s’empressa d’attraper la main du jeune homme, comme par crainte de se retrouver seule au milieu de la foule. Ils déambulaient entre les gens –en grande majorité des étudiants puis contournèrent le buffet pour gagner la piste de danse, où nombreux étaient les couples à s’essayer au rythme de la musique, qui se mêlait divinement bien avec le doux parfum du printemps. Jailyn se laissait guider par le tempo tout en suivant les pas qu’Ethan maîtrisait comme un maître expert en la matière. Je pourrais en dire autant quant à tes talents de danseur. Répondit-elle en caressant de manière frivole la nuque du jeune homme, lui souriant amoureusement. Il y a tellement longtemps que nous n’avons pas eu droit à ce genre de moment, que j’en avais presque oublié la sensation exceptionnelle qu’elle peut procurer. Fit-elle tout en lui adressant un sourire franc, avant d’admirer toute la splendeur qu’offrait ce bal à ses nombreux invités. Merci d’avoir accepté de m’accompagner ! Reprit le mannequin d'un ton enjoué, alors qu'au même moment la voix rauque d'un homme se fit entendre à travers le micro. Celui-ci annonça le nom des gagnantes ‘Miss Printemps’, Jailyn les applaudissaient chaleureusement, avant de reporter son regard dans celui d’Ethan, dans lequel on pouvait y lire cette singularité et cette forme rassurante. C’était précisément dans ce genre de moment là, que les espoirs d’avoir cette vie de famille heureuse dont elle avait toujours rêvé, s’amplifiaient.


• • •

When you are in love you can’t fall asleep
Because reality is finally better than your dreams


ஐஐஐ
Revenir en haut Aller en bas
Thomas E. Preasley
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 1273
▌LOCALISATION : Neptune
▌JOB : Futur avocat
▌EN CE MOMENT : Surement au boulot...
▌AVATAR PRIS : Penn Badgley

Relations & Informations
» Humeur:
45/100  (45/100)
» Arme / Pouvoirs ::
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Dim 29 Avr 2012 - 22:55

Spoiler:
 

Le calme régnait en maître sur le Parc où la Fête avait été organisé. Les divers convives dansaient et festoyaient autours de la piste de danse et du buffet au combien garni. Tous espéraient voir leur préféré gagner le prix de Miss Printemps. Secrètement, Thomas aurait bien aimé voir Lexy gagner, ne serait-ce que pour voir sa réaction, elle qui n’était pas de ce monde, elle qui représentait tout sauf la fraîcheur candide du printemps. Dit comme cela, l’idée pouvait sembler horrible, mais pas dans la bouche de Thomas qui ne s’intéressait pas de ces jeunes filles, aux allures de princesses dans un monde parfait. Même si cela l’énervait, bien souvent, du plus profond de son cœur, il n’aurait certainement jamais trouvé le moindre intérêt chez Lexy s’il ne l’avait pas rencontré dans l’état où elle était, s’il n’avait pas passer une nuit de camé, non. Et peut-être n’aurait-il jamais posé un regard sur elle si elle n’avait pas été une telle manipulatrice avide de vengeance et peut-être même de souffrance. Loin de lui l’idée du masochisme seulement plus il avançait dans la vie, plus il voyait Lexy comme la fille idéale, tout simplement, attrayante autant physiquement que caractériellement, car au fond, ils n'étaient pas si différends. La discussion était bien plus calme que la dernière qu’ils avaient eue, dans le bar où il lui avait ouvertement dit qu’il voyait en elle une garce et qu’il ne voulait plus jamais lui parler. Peut-être ne se rendait-il alors pas compte que c’était pour cette raison que son cœur battait pour elle. « Tu sais bien que c’est ce qui fait mon charme… ». Elle connaissait visiblement mieux Thomas que lui-même car plusieurs semaines lui auront été nécessaire à la découverte de son penchant pour les garces ou plutôt pour cette garces. « Ne dis pas n’importe quoi, tu es quelqu’un de bien Thomas. Je n’ai jamais révélé ton secret et je n’ai aucunement l’intention de le faire ; je ne pourrai pas supporter qu’il t’arrive quelque chose. Je ne veux plus jamais être loin de toi, je ne veux plus jamais te faire souffrir et je pense vraiment qu’à nous deux, nous pouvons devenir de meilleures personnes. » La situation pris alors des allures de films à l’eau de rose, ce qui ne leur ressemblait pas : le jeune homme pardonnant la jeune femme, lui avouant ses sentiments sous un cerisier en fleur, les deux jeunes gens s’unissant pour le meilleur et, surtout, le pire. Pourtant, cette fois-là, Thomas appréciait la situation. Peut-être avons-nous tous besoin de romantisme, une fois dans notre vie, pensait-il. La situation normale aurait voulu qu’ils s’embrassent, pour célébrer cette nouvelle union, mais ils n’étaient définitivement pas des personnes normales. Néanmoins, la jeune femme s’approcha de l’avocat, enroula ses bras autours de son cou, resserrant l’espace séparant le couple jusque-là bancal. Thomas plongea alors son regard dans celui de Lexy, redécouvrant avec passion tout ce qu’il y avait déjà vu par le passé. « Si les yeux sont le reflet de l’âme, je peux t’assurer que tu vas changer, car ceux que je vois sont sublimes. » Il s’étonnait lui-même d’un tel romantisme, sans doutes pouvait-on mettre cela sur le dos de l’enthousiasme, à moins que l’amour puisse réellement changer une personne. Une voix de speaker se faisait alors entendre, on annonçait les deux gagnants, par égalités, sans surprise Thomas découvrit deux jeunes femmes qui, bien qu’il ne les connaissait pas, lui semblaient pâle et sans saveur mais peut-être n’était-ce qu’un jugement de valeur qui n’avançait en rien, ou peut-être était-ce simplement la déception de ne pas voir Lexy gagné, également. Il applaudit tout de même les deux jeunes femmes et leurs cavaliers avec bon cœur car même si ce n’était pas le genre de personne qu’il fréquentait, heureusement qu’il y avait sur terre des gens de cette douceur, en apparence du moins. Les deux gagnantes commencèrent alors leur danse de la victoire sous les yeux des autres invités mais également de toutes les dauphines, dessus de ne pas avoir gagné. « Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? dit-il d’une voix calme. Tu veux les rejoindre ou tu préfères rester ici ? » Bien qu’il n’aimait pas vraiment la danse, l’idée d’un tête-à-tête sur la piste de danse avec Lexy lui plaisait bien. D’autant que bien des hommes seraient jaloux de le voir, lui, dans les bras d’une des plus belles filles de cette fête, la plus belle à ses yeux.

• • •

Sometimes the heart sees what is invisible to the eye.
Revenir en haut Aller en bas
Naomi E. Ellington
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 90
▌LOCALISATION : Beverly Hills
▌JOB : Jet-setteuse touche à tout
▌EN CE MOMENT : Retrouve Andrew
▌JUKE-BOX : Juste un instant - M. Pokora
▌AVATAR PRIS : Annalynne McCord

Relations & Informations
» Humeur:
100/100  (100/100)
» Arme / Pouvoirs ::
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Lun 30 Avr 2012 - 16:07

Spoiler:
 

Le Bal Du Printemps
« la question dans ce bal c'est : Mais qui va être élu mister & miss printemps ? Et pour la première fois depuis que j'assiste à ce genre de bal, je me fiche de la réponse, car je serais avec l'homme que j'aime »


La journée au parc se déroulait à merveilles. Cependant, Naomi ne cessait de penser à la nuit qu'elle venait de passée avec son ex petit ami, Andrew. Une nuit pleine de magie pour elle, depuis le temps qu'elle attendait un re-nouveau avec l'homme qu'elle aimait, cela était enfin arrivée. Alors qu'elle se préparait pour le bal, mille et une questions fusaient dans sa tête, comment devait-elle se comporter ? Comment allait-elle réagir face à Johanna ? A quoi Andrew pensait ? La belle ne cessait de se tourmenter mais très vite elle pourrait répondre à toutes ces questions. Plus vite qu'elle ne l'aurait imaginé d'ailleurs. Andrew prit ses distances dès leurs retrouvailles avant de se rendre au parc... Des compliments, des regards mais aucun gestes déplacés. Pas un baiser, pas une caresse et c'est bien là ce qui inquiétait la jet-setteuse... Etaient-ils allés trop vite ? C'est au fond ce qu'elle pensait elle aussi, mais elle espérait qu'Andrew et elle pourrait repartir sur de bonnes bases et vivre une nouvelle histoire en oubliant le passé. Le trajet s'était déroulé dans le silence, mais arrivée au parc, dans ce lieu remplit de magie et de beauté, la belle fût émerveillée, déjà que cet endroit était magique à sa simplicité mais là il l'était d'autant plus. - Merci tu es un amour ! Tu es très élégant toi aussi... En sortant de la voiture, marchant dans les différentes allées, au milieu de toutes cette verdure, Naomi contemplait les décorations... - Oui je dois dire qu'ils ont fait du beau boulot ! C'est magnifique ! Sans une seconde à perdre, Andrew invita sa belle au milieu de la piste de danse, pour son plus grand plaisir... Ils dansaient tous les deux aux rythmes de la musique et sans même qu'elle puisse réfléchir, les deux amants vinrent à parler de la nuit qu'ils avaient passés ensembles... La réponse du journaliste donna le baume au coeur à la demoiselle, elle comprenait qu'il regrettait légèrement cette incident et elle comprit que Johanna était toujours dans son coeur... - Oui, je suis de cet avis également, je ne veux plus te perdre.... Mais néanmoins je ne regrette pas ce qui s'est passé... Lança-t-elle pour vérifier si elle avait raison... C'est alors que le jeune homme se fit sentir ailleurs en quelques secondes, il avait croisé le regard de Johanna et elle était loin d'être bête, elle avait tout comprit. Alors que l'autrichien lui balança qu'il revenait dans une minute... Elle croisa le regard de Johanna, accompagné d'un de ses amis proches, Chris. Sans réfléchir, elle prit le chemin qui la menait à eux... Elle avançait en se frayant un chemin à travers la foule. Elle arriva à hauteur des deux cavaliers et fit la bise à Chris. Bonjour toi ! Comment vas-tu ? Puis elle regarda Johanna de la tête au pied... Quand à toi, qu'est ce que tu fiches ici ? Tu ne crois pas avoir fait assez de mal comme ça ? Il faut en plus que tu gâches ma journée avec Andrew ! Dit-elle furieuse, avec un regard plein d haine et méprisant... Puis Andrew arriva... J'ai compris à ton départ que c'était pour elle que tu étais partie... Lança-t-elle avec une légère moue... Elle se sentait trahit et remplit de peine....
fiche par century sex.

• • •


It's been a while, I know I shouldn't have kept you waiting, But I'm here now...
Revenir en haut Aller en bas
Amber C. Lockwood
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1504
▌LOCALISATION : L'immense manoir Lockwood
▌JOB : Etudiante en langues
▌JUKE-BOX : Nayer Ft. Pitbull & Mohombi - Suavemente
▌AVATAR PRIS : Emma Roberts

Relations & Informations
» Humeur:
100/100  (100/100)
» Arme / Pouvoirs :: La carte de crédit de papa.
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Lun 30 Avr 2012 - 17:19

Spoiler:
 

Mon regard oscillait entre les personnes présentent à ce bal et mon petit ami Jacob qui buvait tranquillement le verre que je lui avais donné. Ce-dernier me semblait bien moins stressé que d’habitude, plus détendu, et cela m’enchantait. J’étais contente de m’apercevoir que lui aussi semblait vouloir faire l’impasse sur les derniers évènements ayant surgis dans nos vies à tous ces derniers temps, afin de passer un bon moment. Autant en profiter. En me retournant pour déposer mon verre vide sur la table du buffet, je croisais du regard des membres des BP, qui me dévisageait en ricanant dans leur coin. Intérieurement, je jubilais, rira bien qui rira le dernier ! Pensais-je en me tournant de nouveau vers Jake. A cette pensée, un léger sourire de satisfaction se dessina sur mes lèvres. Si seulement elles avaient idée de l’air idiote qu’elle se donnait, j’étais toute fois touchée par tant de considération à mon égard. D’un air enjoué, j’attrapais la main du jeune homme pour l’attirer jusque sur la piste de danse. A vrai dire, le voir accepter ma proposition m’étonnait quelque peu , non seulement le cadre féerique dans lequel nous étions baignés ne se prêtait pas aux goûts habituels de Jacob, mais en plus, tout se qui faisait partie des traditions d’un Bal était habituellement caractérisé dans le vocabulaire de ce dernier comme des ‘niaiseries’ auxquels il n’aimait que très modérément s’essayer. Il s’efforçait sans doute de jouer le jeu pour me faire plaisir, chose qui me touchait au plus haut point ! Merci d'être venue! J'espère que cela ne te coûte pas trop! Je connais assez bien ton aversion pour ce genre d'évènement! Je souris avant de l'embrasser amoureusement puis, c’est d’un air assuré et soigné que je me lançais dans la danse. Rassures toi, je n’ai pas oublié la chance inouïe que j’ai de t’avoir pour moi toute seule ! Fis-je accompagnée d’un rire malicieux. Merci. Tu n'est pas mal non plus, je sens que je vais faire des jalouses! Décrétai-je en plissant légèrement les yeux. En revanche, je ne sais pas si de te voir en costard, je parviendrai à m'y faire un jour! Le taquinais-je en affichant un sourire. Je posais ensuite ma tête contre lui, m’imprégnant de ce moment si parfait ; pour autant je ne fléchissais pas notre danse. J’étais véritablement aux anges. A tel point, que j’en avais presque oublié ces imbéciles de BP –presque. Finalement, ce bal apparaissait comme une véritable aubaine pour se rapprocher, et peut-être, se solidifier davantage, du moins pour le moment c’était sur la bonne voie. Quelques secondes plus tard, l’un des organisateurs du Bal monta sur scène et demanda quelques minutes d’attention de la part de tous. Distinctement, il annonça les résultats. Alors que la foule applaudissait chaleureusement les grandes gagnantes, j’aperçus Caroline en compagnie de Julian. Cela me fit penser que je n’avais jusqu’à présent pas encore croisé Tyler. Etrange. L’orchestre reprit de plus bel, en l’honneur des grandes gagnantes et de leur cavalier, qui entrèrent dans la danse sous le regard admirateur de tous.



• • •

what i feel for you seems less of earth and more of a cloudless heaven ♥♥♥ ☞ Yellow diamonds in the light And we’re standing side by side As your shadow crosses mine What it takes to come alive It’s the way I’m feeling  I just can’t deny But I’ve gotta let it go. Shine a light through an open door Love and life I will divide Turn away cause I need you more Feel the heartbeat in my mind.
Revenir en haut Aller en bas
Gabrielle Emerson
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1563
▌LOCALISATION : Wistéria Lane
▌JOB : Etudiante en Philosophie
▌EN CE MOMENT : Profite du bal avec Raphael
▌JUKE-BOX : Amy Macdonald -Slow It Down
▌AVATAR PRIS : Amanda Seyfried

Relations & Informations
» Humeur:
30/100  (30/100)
» Arme / Pouvoirs :: Etre un ange ne suffit donc pas (a)
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Lun 30 Avr 2012 - 19:22

Spoiler:
 

Le temps était au beau fixe, tout comme l’ambiance ; les danseurs perpétraient leurs danses comme dans l’ancien temps avec une extrême aisance. Les mouvements changeaient au rythme des notes endiablées de l’orchestre en pleine improvisation. Gabrielle et Raphael dansaient d’un même pas ; ils paraissaient insouciants, et enfin, réellement heureux. La chaste glissa sa main dans celle du garçon et se mit à tournoyer dans tous les sens, telle une rose se déployant sous l’œil jaune du soleil. Ses cheveux ondulaient dans l’air, formant des vagues dorées, alors que ses yeux brillaient d’un sentiment de joie intense. Ils swinguaient désormais alors que d’autres danseurs cabriolaient avec leurs compagnes. Les rires accompagnaient les danses comme les exclamations du public qui ne lâchait aucunement une miette de ce spectacle. La blonde s’arrêta un instant, foudroyée d’un pressentiment étrange. Cette question blasphématoire digne des plus effroyables sacrilèges la hantait encore ; elle ne cessait d’y repenser. Elle plongea son regard dans celui de son ami qui arrêta également de danser, tout comme elle. Il eut un sourire aux lèvres, auquel la chaste répondit, désireuse d’oublier tous les heurts qui la dérangeaient et lui brûlaient les lèvres. Il lui affirma son désir d’être membre de la communauté de New Heaven, émettant une petite plaisanterie qui la fit bien rire. « Ce serait tellement magnifique si tu venais à New Heaven ! Je suis certaine que tu y trouveras parfaitement ta place ! Et puis, malgré les rumeurs qui froissent, c’est une très bonne faculté. L’enseignement est de qualité et il y a des gens vraiment en or ! Dont moi ! » Dit-elle en poussant un petit rire, celui doux d’un enfant. Passant ses bras autour des épaules du jeune homme, Gabrielle plongea une fois de plus son regard dans le sien et sourit avec tendresse. « Merci encore d’être là pour moi. Je tiens beaucoup à toi Raphael. Tu es mon ami et je t’adore ! Je te considère comme un frère. » Elle déposa une bise sur sa joue pour le remercier et confirmer ses paroles puis tous deux reprirent leur danse tandis que la musique s’adoucissait ; un air plus classique, plus déchainé. Il leur fallut quelques minutes avant que l’ange ne pose la question fatidique à Raphael ; la chose lui brûlait horriblement les lèvres. Son regard questionna celui du jeune homme. Il parut muet, interdit. D’une main habile, il la tira hors de la foule. Tous deux longèrent une allée habitée par des roses emperlées de fines gouttes, brillantes comme des diamants au feu du soleil ; le parfum des fleurs remontait jusqu’à eux et les apaisait de ses douces notes. Le brouhaha était amoindri par les chants des oiseaux qui bondissaient agilement de branche en branche en remuant les feuilles des arbres. Elle s’installa aux côtés de son complice sur le muret. « Comment ça ? » Demanda Gabrielle, les yeux brillants de curiosité. Raphael prit doucement sa main dans la sienne, comme pour la rassurer en enchainant d’un air grave, de sa voix basse et rauque. « J’ai la même sensation que toi. J’ai peur. Peur de l’avenir…Je ne sais pas si aider Juan est la meilleure solution et si continuer à être du côté de Melody et de Rosemary ainsi l’est aussi. Elles doivent choisir. Et puis…J’ai aussi l’impression d’être menée en bateau. Un de mes protégés m’a fait une remarque étrange l’autre fois. » Baissant les yeux, la blonde serra plus fort la main de son complice dans la sienne et reprit « Tu reviens pour de bon ? Oh !!!Je suis tellement heureuse ! » Gabrielle lui bondit au cou et resta dans ses bras durant de longues minutes, en fermant les paupières ; il n’y avait qu’avec lui –et avec Nicholas- qu’elle se sentait réellement en sécurité. Avec Bella également. « Nous devons découvrir la vérité. Rien que toi et moi. Je sais que c’est dangereux, mais je veux savoir. La curiosité est un vilain défaut, mais pas que ! » Un sourire habilla quelques instants ses lèvres alors qu’elle relâcha la pression sur la nuque du garçon. « Merci Raphael ! Je serais aussi toujours là pour toi. Tu es mon pilier et je sais que sans toi, je ne serais pas là où j’en suis aujourd’hui ! » Elle l’enlaça une nouvelle fois. « On va s’en sortir ! Ensemble on est forts ! Je le sais, et je le sens ! » La jeune fille attrapa finalement la main de son meilleur ami et tous deux décidèrent d’aller ensemble le long d’un sentier de terre battue ; les roses avaient les pétales brûlantes et rouges. Le soleil passa ses rayons le long de la chevelure des deux anges qui riaient et parlaient de tout et rien avec une vraie naïveté, une vraie amitié surtout. Ils repartirent ensuite sur la piste, lorsque tout à coup, l’organisateur se présenta sur scène. De sa voix haute et solennelle, l’homme déchira l’enveloppe et en sortit une lettre. Gabrielle espérait avoir le titre, mais elle ne serait pas déçue si une autre le remportait ; toutes les concurrentes étaient d’une beauté délicieuse et elles méritaient vraiment de triompher ! Gardant sa main serrée dans celle de son cavalier, l’ange acceuillit subitement la nouvelle avec un cri de joie. Elle se mit à sautiller dans tous les sens et bondit au cou de son meilleur ami. Raphael la félicita d’un sourire. Le deuxième nom tomba quasi-en même temps que le sien ce qui ravit davantage la prude ; Isabella était la seconde gagnante de ce Bal. La joie de Gabrielle se transforma en une vague de plaisir intense qui la submergea totalement allant jusqu’à se manifester en des larmes qui perlaient sur ses joues de nacre. La blonde se faufila à travers la foule en compagnie de Raphael. Elle retrouva Bella près des escaliers. Déposant une bise sur la joue de son amie, elle salua ensuite tendrement son fiancé, le ravissant Edward. Isabella, Raphael, Edward et elle grimpèrent sur l’estrade alors que la foule acclamait fiévreusement leur avènement. La jeune fille en larmes sourit en gardant sa main serrée dans celle de son amie. C’était une journée formidable ! « Merci, merci à tous ! Je suis vraiment émue…Je » Les mots étaient à peine audibles tant l’émotion la nouait à la gorge. Bella serra plus fort sa main dans la sienne. « Je suis tellement heureuse ! Merci à tous, je ne m’y attendais pas ! » De sa main tremblotante, la blonde essuya les larmes qui roulaient sur ses joues. « Vous méritiez toutes et tous de gagner ! Vos danses étaient magnifiques, comme vos tenues ! Je tenais sincèrement à tous vous remercier. Cette victoire n’est pas que la mienne, mais elle est aussi celle de vous toutes ! Nous avons toutes été présente aujourd’hui pour fêter l’arrivée du Printemps et je pense que la mission est plus qu’accomplie. On a tous et toutes passé un moment féérique, hors du temps et de l’espace et je ne remercierai jamais aux organisateurs de nous avoir offert un tel instant ! L’orchestre était merveilleux, tout était magnifique ! Je me suis cru au paradis ! » Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’elle posa son regard vers Raphael. « Je tenais aussi à remercier Raphael. Il est vraiment tout pour moi et il a tout fait pour m’accompagner et me faire plaisir aujourd’hui ! Merci » Elle l’enlaça doucettement puis reposa son regard vers le couple magnifique que formaient Bella et Edward. « Et je tenais surtout à les féliciter, eux, Bella et Edward ! Un couple magnifique de personnes formidables ! Je suis tellement contente pour vous ! Vous le méritiez amplement ! » La blonde passa ses bras autour des épaules de son amie et salua le chef des Studious d’une bise. « Je n’ai pas réellement préparé de discours, mais ce que je peux dire, c’est que j’espère que tout le monde prendrait désormais plus exemple sur la nature ; car la vie en est le claque. Après les moments aussi durs et glacés que l’Hiver, il y a toujours le renouveau, la beauté. Il faut se montrer patient, déterminé, et vraiment courageux. Mais sachez qu’à portée de main, vous pouvez toujours retrouver votre fleur, votre soleil. Moi je l’ai trouvé en eux ! Bella, et Raphael ! » Elle sourit à ses deux amis. Suite au discours de Bella qui suscita également dans les cœurs une vive émotion, les deux jeunes filles accordèrent aux spectateurs une danse. Gabrielle posa doucement sa main dans celle de Raphael puis lança, avec plus d’enthousiasme « Allez venez, profitons-en tous ! Cette victoire n’est pas la nôtre uniquement, elle est à vous tous ! » Son sourire d’enfant accompagna ses tendres paroles ; la piste de danse s’emplissait de monde, lorsque brusquement, la chaste sentit une pression s’exercer sur son épaule. Ce n’était Raphael. Elle se retourna et son regard rencontra les prunelles flamboyantes de Nicholas. Son cœur et son monde d’amour se dérobèrent de son emprise ; elle baissa les yeux, les joues brûlantes. Raphael resta à ses côtés, muet, l’œil noirci par le mépris et la haine qu’il éprouvait pour le soldat de feu. « Je n’ai pas envie de te parler ! Vas t’en Gray ! » La blonde le fixa à son tour d’un regard méprisant puis se retourna, posant sa main sur le torse du jeune ange. « Raphael, on en était où déjà ? » Un sourire étira faiblement ses lèvres…Son cœur battait horriblement contre sa poitrine. Ses joues étaient de feu. Comme ses pensées…Elle savait que Gray n’allait pas laisser passer son impertinence et qu’il allait une fois encore s’enflammer !

• • •

STUMBLE AND FALL &amp;#9829; we still know how to talk Know how to walk that wire.
Sometimes I feel like the world is against me
The sound of your voice, baby. That's what saves me When we're together
I feel so invincible, us against the world.


Revenir en haut Aller en bas
Penny A. Silverstone
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1924
▌LOCALISATION : Beverly Hills
▌JOB : Mannequin à Mode , chroniqueuse à Lifes et assistante du directeur de l'hôtel Hilton
▌EN CE MOMENT : Essaye de tout reprendre à zéro
▌JUKE-BOX : Madonna - Turn Up The Radio
▌AVATAR PRIS : Katie Cassidy

Relations & Informations
» Humeur:
37/100  (37/100)
» Arme / Pouvoirs :: Mon red lipstick baby =P
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mar 1 Mai 2012 - 20:01


Spoiler:
 

Le bal du Printemps, soit l’un des évènements les plus attendus par tous les habitants de Los Angeles. Et par chance, Penny était de retour de son voyage de Paris, juste quelques jours avant cet évènement que tous les magazines décrivaient comme l’un des évènements à ne pas rater. La blonde n’était pas particulièrement habituée à côtoyer des gens de milieux différents que le sien, soit celui de la Jet-Set, néanmoins, elle avait appris avec le temps à respecter les autres et à les apprécier. La starlette se sentait encore plus grandie et mature depuis que son couple avec Brandon s’était stabilisé ; elle ne cessait de sourire en songeant désormais sereinement à l’avenir. Pour elle, tout allait bien se passer. Tout devait bien se passer. L’heure avançait trop vite à son goût, alors qu’elle était encore entrain de se pomponner ; la diva prit un soin fou à se maquiller et à se coiffer. Elle se devait d’être impeccable, la plus belle, parfaite. Laissant ses cheveux dorés lui retomber sur les épaules, la jeune femme enfila une petite robe de cocktail orangée signée Hervé Legér qui rehaussait la couleur de son teint et lui donnait une mine bien plus radieuse. Ses yeux d’émeraude brillaient d’une lueur magnifique, tout comme le sourire qui s’amusait à modeler ses lèvres glossées ; le mannequin voulait garder un air naturel, et ne pas trop en faire, car cela sera sans doute l’un des facteurs sur lesquels elle sera jugée. Coiffée, habillée, parfumée et maquillée joliment, la starlette était désormais prête à quitter sa villa ; elle monta sur une paire d’escarpins en peau de serpent Jimmy Choo, puis descendit rapidement les escaliers. Rosa l’attendait dans le salon. Sa bienveillante gouvernante lui tendit sa pochette en peau de python Salvatore Ferragamo en la saluant d’un sourire tendre. Penny descendit les marches du perron et retrouva, sans grande surprise, Brandon à l’entrée de la villa qui l’attendait sagement. Elle pénétra dans le véhicule et déposa une bise sur la joue de son amant. Le jeune homme plaça les clés dans le contact puis fit vrombir le moteur en démarrant en trombe. La voiture de luxe brillait le long des routes de Beverly Hills ; il y eut quelques bouchons qui les ralentit légèrement mais c’était sans compter sur le talent de conducteur de Brandon. La voiture zizagua entre les ruelles avant d’arriver à l’entrée du parc ; les deux avaient un peu de retard, mais qu’importe. Penny replaça ses cheveux avec soin et se mit une dernière touche de gloss avant de sortir du véhicule. Brandon et elle pénétrèrent dans le parc en longeant d’abord les principales allées bordées par les bras fleuris de la nature. Le Printemps était bel et bien là ; il réchauffait les cœurs glacés par l’Hiver et redonnait le sourire aux roses et aux oiseaux. Quelques chants mélodieux guidèrent leur manège enchanté. Penny resta près de Brandon en s’avançant parmi la foule. Les deux mondains n’étaient pas habitués à ce genre de fête, mais la jeune femme était surtout ravie à l’idée de passer un moment unique avec son compagnon. Elle lui prit la main et le tira vers la piste de danse où ils eurent l’occasion de faire quelques valses. Les yeux brillants, la fashionista offrait au monde son plus beau sourire, celui inspirant la malice, la chaleur, la beauté. « Quelle magnifique journée ! Je suis tellement heureuse d’être ici, avec toi ! » Approchant ses lèvres de la joue de l’acteur, la jeune femme y déposa un léger baiser. Ils reprirent leur danse, lorsque tout à coup, le regard brillant de Penny s’attarda vers les lignes égarées de l’horizon ; elle crut y reconnaître quatre silhouettes, et pas des moindres. Leur blondeur faussement candide lui devenait de plus en plus familière. C’était Joanna, Andrew, Naomi et il semblait s’agir de Chris Anders en leur compagnie. Penny ressentait un vrai besoin d’action ; elle avait été gentille un peu trop longtemps et voir Taylor approchant sa cousine après l’avoir tant blessée l’agaça. « Je reviens ! » Dit-elle en lâchant à regret la main de l’acteur. Brandon resta de marbre, assez surpris de la voir décamper si vite. La diva se fraya un chemin à travers la foule, bousculant les grossiers personnages qui lui barraient la route. Elle parvint enfin à rejoindre la fameuse allée du parc où déjà le ton montait ; leurs visages étaient le miroir de leurs âmes en fureur. « Jo ! » Cria Penny en levant sa main en l’air comme pour héler sa cousine. A pas assurés, le mannequin alla jusqu’à sa hauteur. « Bonjour tout le monde ! Comment allez-vous ? » Elle savait parfaitement qu’elle venait de s’incruster dans une arène où un combat terrifiant s’apprêtait à avoir lieu ; elle savait aussi qu’elle n’était sans doute pas la bienvenue, mais qu’importe, elle était là, et elle comptait bien y rester afin d’éviter à sa cousine, trop d’ennuis. « Que tu es ravissante ! » Murmura la fashionista en posant son regard sur Joanna. La jeune fille la remercia d’un sourire. « Chris, quel plaisir ! Comment va Rachel ? » Le photographe la dévisagea. Penny sourit à peine, vicieuse et fière ; après tout, elle était derrière la première rupture entre le couple mythique. Elle passa ses doigts dans ses cheveux soyeux et jeta un coup d’œil vers Naomi et Andrew. « Vous êtes ensemble ? Comme c’est touchant, je ne le savais pas ! Il a réussi à t’embobiner ? Il est fort pour ça ! Chapeau bas Taylor ! » Un sourire en coin se dessina sur les lèvres du mannequin. Elle n’en avait strictement rien à faire de se prendre les foudres du journaliste. Ce qui la gênait c’était que son amie Naomi ait osé s’en prendre à Joanna…En terrain pourtant neutre. « Vous profitez tous bien de la journée j’espère ? » Elle sourit. Soudain, la jeune femme entendit quelqu’un raclant la gorge ; elle se retourna et vit Brandon, les bras croisés qui au vu de son regard sévère, avait assez bien compris son jeu. « Oh Brandon, je…Je suis passée dire coucou à ma cousine, à Chris, à Naomi et à Taylor. » L’acteur grimaça. « Je..Je ne comptais pas rester. On peut y aller ! » Penny adressa un maigre sourire à sa cousine comme pour l’encourager, puis elle reprit le chemin vers la piste avec Brandon. Les deux gagnantes se présentèrent sur l’estrade ; elles étaient toutes les deux vraiment jolies. Penny était assez déçue de ne pas triompher car c’était dans son tempérament de toujours tout gagner, néanmoins, le discours de la première Miss l’émut vraiment. Elle eut comme reflexe de serrer sa main dans celle de Brandon en soufflant au creux de son oreille. « Je crois aussi que j’ai déjà trouvé mon soleil ! » Sa main se resserra dans celle de l’acteur pendant que la seconde Miss s’apprêtait à offrir au monde, son discours enchanteur.

• • •

i should not have let you go, so i crawl back into your open arms.
i cheated myself, like i knew i would, i told ya, i was trouble, you know that I'm no good.


Revenir en haut Aller en bas
Lexy J. Caldwell
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 421
▌LOCALISATION : Beverly Hills
▌JOB : Mannequin
▌EN CE MOMENT : Trêve de Nöel
▌JUKE-BOX : Shaka Ponk - My Name Is Stain
▌AVATAR PRIS : Jessica Stroup

Relations & Informations
» Humeur:
90/100  (90/100)
» Arme / Pouvoirs :: Ma langue de vipère !
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mar 1 Mai 2012 - 21:14

Spoiler:
 

Cette journée contrastait incontestablement avec leur dernière soirée passée ensemble. En effet lors de la soirée au Night Club organisée par Lagerfelt, ils avaient échangé des mots très violents et s’étaient quittés en très mauvais terme. A ce moment, Lexy avait cru qu’il en était terminé de ses projets d’avenir avec Thomas. En même temps elle ne pouvait pas le blâmer, elle avait fait une erreur en tombant dans les bras du premier venu qui en l’occurrence s’avérait être son meilleur ami ; encore un signe qui témoignait du refus du destin ou autre, quelque ce soit le nom des forces qui régissent l’univers, de se ranger de son côté. Quoiqu’il en soit, l’heure n’était pas aux remords mais plutôt à la rédemption, elle voulait tourner la page et continuer à avancer avec Thomas. La jeune femme n’aurait jamais imaginé entendre de sa bouche des paroles aussi mielleuses voire niaises mais c’était peut-être finalement cet effet que faisait l’amour aux jeunes tourtereaux. Le tableau était assez idyllique, un beau cerisier, une belle météo et de belles paroles, maintenant il fallait s’assurer que tout ceci s’ancre solidement dans la réalité pour ne pas rester une belle peinture. " Tu as toujours les mots qu’il faut Thomas. " Dit-elle le sourire aux lèvres. Ils furent interrompus par les résultats de l’élection de Miss Printemps et alors que Lexy applaudissait chaleureusement les gagnantes, son envie de les rejoindre devait se traduire sur son visage car il lui proposa de le faire. Agréablement surprise, elle attira son nouveau cavalier sur la piste sans dire un mot. La jeune femme constata rapidement qu’il n’était pas tout à fait à son aise, mais elle appréciait sont effort et promit ne pas faire durer son calvaire trop longtemps. Malgré les heures défilantes, les musiciens étaient toujours plein d’entrain et se démenaient pour divertir les convives. L’atmosphère était des plus agréables, elle s’amusait comme une folle mais n’aspirait qu’à une chose : s’éloigner de la foule et passer du temps avec Thomas. " Je crois qu’il est temps pour nous de s'éclipser, qu’est-ce que tu en penses ? " Dit-elle les yeux brillants de malice. Honteuse, elle réalisa tout à coup qu’elle avait complètement délaissé son vrai cavalier alors que ce dernier devait probablement s’inquiéter de ne pas la voir revenir. Elle stoppa net sa danse et attira l’avocat cette fois hors de la piste, beaucoup de couples dansants s’y étaient amassés si bien que l’espace s’était restreint et qu’ils durent bousculés quelques personnes pour espérer en sortir. Il la suivait de près, tout en questionnant son acte tant il était inattendu et inexpliqué. Frénétiquement, elle recherchait Chris et ne lui répondit pas tout de suite. Après quelques minutes, qui lui parurent des heures, son regard s’attarda sur un petit coin isolé où se trouvait Chris justement en compagnie de la vraie cavalière de Thomas. Lexy s’avança à grand pas vers leur direction et découvrit une jeune femme blonde, les yeux rougis par ses pleurs et le corps tremblant de colère. Surprise, elle ne dit pas mot et resta plantée face à eux jusqu’à ce qu’elle surprenne le regard inquisiteur du photographe. " On songeait à partir, peut-être aller boire un coup ou manger quelque chose… Tu peux te joindre à nous si tu veux. " Dit-elle en s’adressant à Chris. C'était la moindre des choses après tout, sans compter que ça lui donnerait l'occasion de mieux connaître Thomas et peut-être de se montrer moins dur envers lui, du moins elle l'espérait. " Toi aussi si tu veux " Dit-elle cette fois à l’adresse de la jeune femme qu’il était en train de consoler. En temps normal elle n’aurait jamais preuve d’autant de sympathie envers une blonde, mais elle semblait avoir bien besoin d’un peu de compagnie.

• • •

You'd do anything for the one you love
'Cause anytime that you needed me I'd be there
It's like you were my favorite drug
The only problem is that you were using me
In a different way than I was using you
It's like I checked into rehab
And baby, you're my disease
Revenir en haut Aller en bas
Chris Anders
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 1577
▌LOCALISATION : A Beverly Hills
▌JOB : Photographe à Mode
▌EN CE MOMENT : A passé une assez bonne soirée au bal du Printemps.
▌JUKE-BOX : Kwes. - Bashful
▌AVATAR PRIS : Chris Evans

Relations & Informations
» Humeur:
40/100  (40/100)
» Arme / Pouvoirs :: Son appareil photo
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mer 2 Mai 2012 - 0:16



Spoiler:
 

Le Bal touchait presque à sa fin ; les derniers éclats du soleil se reflétaient sur la scène où les couples proposaient une dernière danse, celle de la dernière chance. Les résultats allaient tomber d’une minute à autre. L’air devint lourd, moins parfumé. La tension était palpable bien que la bonne humeur restait une priorité dans le cœur de tous les convives. Chris ayant été laissé par Lexy, décida de se promener un peu ; il se rendait de plus en plus compte que l’absence de Rachel pesait sur son moral, tout comme le manque de nouvelles de la part d’Adrianna, sa meilleure amie. Le photographe qui avait toujours été habitué à être entouré, et même à être au centre de toutes les intentions était désormais dépassé par les évènements ; il n’était plus aussi ‘important’ qu’avant. Son regard erra le long du sentier qu’il venait d’emprunter. Ses pas étaient lents. Tout comme ses pensées qui s’appesantissaient dans son esprit ; il observait d’un œil curieux les fleurs, les arbres, les oiseaux remuant leurs ramages. Les couleurs, la vie. Il apprécia vraiment le spectacle. Un peu de solitude et de repli sur soi-même n’était finalement pas si mal que cela. Tout à coup, le photographe entendit quelques sanglots et cris étouffés, les branches d’un buisson frémissaient à peine. Il le contourna et tomba face à Joanna ; celle que l’on surnommait la brindille paraissait totalement épuisée. Son regard ne pétillait plus. Il était terne, absent. Chris partagea sa peine. En la voyant vaciller, le playboy l’aida à s’installer sur le banc. Il s’y assit à son tour, laissant son regard se poser vers l’entrée du parc, encore fréquentée par des visiteurs. « C’est faux, tu ne vas pas parfaitement bien. Qu’est-ce qui te chiffonne Jo ? » Le jeune homme lui adressa un léger sourire avant de reprendre. « Je pense plutôt que c’est ça. De qui tu parles au juste ? » Chris tenta de percer le secret du bleu de ses yeux, mais le mannequin était encore muet, pensif. « Tu devrais profiter de la fête. Je suis certain que tu dois avoir pas mal de fans dans les parages ! » Il lui adressa un clin d’œil doublé d’un sourire amusé. La jeune fille pâlit une fois de plus avant de poser sa tête contre son épaule tout en raillant Rachel. Etouffant un soupir d’agacement, le photographe répondit aussitôt. « Arrête ! Elle est en voyage d’affaire. Elle travaille…Ne parle pas d’elle ainsi. Ce que la jalousie peut te rendre acide ! Penny, plus toi. C’en est un peu trop. Sans parler d’Adrianna qui en met de temps en temps une couche… » Le jeune homme passa sa main sur l’épaule de Joanna. « Mais je suis compréhensif et zen aujourd’hui. Vu l’ambiance, s’énerver ne servira strictement à rien. Dis-moi ce qui te tracasse, vraiment ? Il n’y a jamais eu de secrets entre nous. » Tout à coup, une ombre se dessina sous leurs yeux, suivre d’une autre plus carrée. Le photographe relâcha Joanna qui d’un bond se dressa face à Naomi. Les deux blondes se dévisageaient sous le regard incrédule de Chris. Il se leva à son tour et salua sa protégée. « Salut, oui, ça va, et toi ? » Naomi toisa méchamment Joanna avant de pousser un rire moqueur. Le photographe avait toujours jugé cette attitude entre les femmes vraiment ridule ! Il soupira. « C’est bon, on se calme. Et allons plutôt profiter de la fête ! On va bientôt annoncer les résultats je crois. On y va ! » S’improvisant médiateur patient, le photographe essaya d’entrainer les deux jeunes femmes vers la piste de danse ; à mi-chemin ils tombèrent sur le journaliste. Andrew Taylor. Chris lui adressa un regard neutre. Il était extérieur à toutes leurs affaires de couple, ce n’était pas son souci, néanmoins, il voulait que cette journée se termine en beauté et dans la bonne humeur. Il n’était pas venu ici pour entendre des cris et des sanglots, comme ce qu’il était habitué à ouïr nuit et jour à MODE. Tout à coup, ils furent accostés par une troisième personne, et pas des moindres, la redoutable et plantureuse Penny. Chris soutint son regard fermement. Elle s’avança vers eux, tout en conservant ce petit sourire en coin montrant ô combien son esprit pouvait être perfide et obscur. Le photographe la connaissait trop bien avec le temps ! « Quel plaisir, en effet ! Elle va bien, merci de t’en soucier. » Grommela t-il. Le jeune homme n’en oubliait pas leurs échanges explosifs sur leurs BYOL mais aussi à MODE, lorsqu’elle venait de temps en temps rendre visite à ses anciens collègues. Penny joua les curieuses. Chris soupira, excédé. « Bon sang, arrêtez tous un peu ! On est sensés passer une soirée normale, hors de MODE. Pourquoi ramener l’ambiance de merde de l’agence ici ? » Le photographe avait toujours exécré l’ambiance hypocrite qui régnait entre les murs pâles de MODE. Il les fixa lorsque soudainement l'organisateur convia la foule au rassemblement ; tous portèrent un regard en sa direction, curieux et intrigués par l’annonce. Leur était au dépouillement des votes. L’homme tapota légèrement le micro avant de donner le nom des gagnantes ; deux Miss. Chris salua leur triomphe en applaudissant. Penny leur fut enlevée par Brandon Pierce ; l’acteur hollywoodien et sa compagne disparurent sur la piste, laissant Chris, Joanna, Naomi et Andrew face à face. Le ton était haut, les regards noirs. L’air était électrique entre les membres du triangle amoureux. Soupirant, le photographe demeura de marbre ; les gamineries n’étaient pas de son ressort. Il préférait apprécier le discours des gagnantes plus qu’autre chose. Ses yeux étaient accrochés à la scène. Il trouvait les deux lauréates vraiment charmantes et pleines de vie. D’ailleurs le discours de la petite blonde le toucha beaucoup. Ils furent une fois de plus accosté par cette fois-ci, deux personnes. Chris reconnut le regard jade de Lexy ; sa sœur de cœur lui adressa un grand sourire. Preasley était à côté d’elle. Le photographe le toisa. « C’est gentil, mais non, je crois que je vais rentrer. Il se fait tard et demain, je commence plutôt tôt. » L’employé de MODE sourit au mannequin. Il ne voulait pas leur tenir la chandelle, et puis, cette journée avait été riche en émotion ; il voulait rentrer. « Une prochaine fois peut-être. En tout cas, profites-en bien. » Son sourire s’intensifia ; il posa son regard vers Joanna. « Tu peux aller avec eux. Sinon, je te raccompagne si tu veux, c’est sur mon chemin. » Le jeune homme défit légèrement le nœud de sa cravate et retira sa veste qu’il glissa sur les épaules de la brindille qui frissonnait. Andrew et Naomi avaient mystérieusement disparu. La soirée se terminait finalement, pas si mal que cela.

• • •



“To love is to risk not being loved in return.
To hope is to risk pain. To try is to risk failure,
but risk must be taken because
the greatest hazard in life is to risk nothing.”

Revenir en haut Aller en bas
Joanna Millers
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1056
▌LOCALISATION : Beverly Hills
▌JOB : Mannequin à MODE
▌EN CE MOMENT : s'en fout de tout
▌JUKE-BOX : head will roll, px
▌AVATAR PRIS : Taylor Momsen

Relations & Informations
» Humeur:
40/100  (40/100)
» Arme / Pouvoirs ::
» Your Relations:
MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   Mer 2 Mai 2012 - 15:59

Spoiler:
 




Je ne savais pas exactement quel sentiment j'ai ressentis quand mon regard s'est posé sur Andrew accompagné de sa styliste. Dès l'instant, j'étais figée sur le sol, incapable de dire quoi que ce soit. Thomas me parlait mais ses paroles se transformèrent en un brouhaha désagréable qui brouillaient mes capacités d'entendre. Je savais qu'ils s’étaient retrouvés. Les rumeurs courent rapidement à MODE! J'étais agacée au plus haut point. Mon coeur manqua de perdre les batteries et mes doigts lâchèrent ma coupe fraîche. Je me ressaisis en remarquant les morceaux de verres sur le sol, puis m'excusai auprès de mon cavalier. Il n’était pas du genre pot de colle et quand je lui demande me laisser seul, il le fait sans vraiment comprendre la raison. Je n'avais pas envie d'assister à un tel spectacle donc je trouvais préférable de m'éclipser un peu histoire de retrouver mes esprits au calme. Depuis quelques temps, la solitude m'aidait beaucoup. Ce n'était pas un endroit paisible et encore loin d'être amusant. Appuyée près d'un arbre qui me faisait de l'ombre, une voix familière s'adressa en ma direction. Je pivotai et reconnu Chris qui se tenait devant moi. Je penchai la tête d'un côté pour vérifier qu'il était seul. La deuxième personne qui ne m'aurait pas dérangé serait Thomas. Mais il était en compagnie d'une autre demoiselle que je venais de croiser sur mon chemin. Je le voyais sourire au loin, ne quittant pas l'heureuse élue des yeux. Soudain, je perdis l'équilibre et le photographe m'aida à m’installer sur le banc le plus proche. Il prit place à mes côté en s'assurant que je me portais bien. Je glissai ma main sur ma joue pour essuyer une larme puis répondit calmement. « Ne te fais pas de soucis pour moi, j'ai encore du mal à digérer une rupture. Simplement ça. » La gorge serrée, je posai mon regard vers le sol pour sécher une dernière larme. Je détestais me montrer dans un tel état en public. Personne ne devait savoir que cette petite idiote de Joanna craquait au bal du printemps face aux critiques dans la presse. « A ton avis. » lançai-je en redressant la tête. J'adorai le photographe, mais je maudissais ses fréquentations. Je soupirai et haussai les épaules. « Je sais. Mais je ne suis pas d'humeur à m'amuser. Et j'ai déjà assez profité comme ça, il me semble. Au moins, il y en a un qui profite pleinement. » J'observai mon ami Thomas. « Tu sais Chris, Thomas est vraiment quelqu'un de bien. Ton amie est entre de bonnes mains. » affirmai-je sereine. Il afficha un sourire que je lui rendis aussitôt en posant ma tête sur son épaule. Je ressentais un sentiment de sécurité et d'affection, ce dont j'avais besoin. Je songeai positivement même si la pression dans ma poitrine était douloureuse et me mettait mal à l'aise. Je me demandais où se trouvait Rachel, et ce qu'elle était devenue. Ça faisait des lustres que je ne l'avais plus croisée. « Excuse moi! » riais-je. « Je trouve que ce n'est pas plus mal de ne pas la voir, je la trouve complètement idiote. Et sache que je ne suis pas jalouse. Non. C'est la jalousie qui est jalouse de moi! » m’exclamai-je, fière. Au moment même, une silhouette beaucoup trop connue à mon gout s'avança vers nous. Mon sourire disparut comme les rapides battements de mes cils. J'en oubliai même la question de Chris. « Oh non. » Je décollai ma tête de son épaule puis fit face à cette créature ignoble, la seule qui puisse qui puisse exister dans ce monde. Naomi salua mon ami avec un air charmeur que je n'appréciais pas. Je fermai clignais des yeux, manquant de m'écrouler sur le banc. « Fiche le camp Ellington! Je suis certaine que tu as mieux à faire. De loin tu me donnes déjà envie de vomir mais de près c'est encore pire. » lui crachais-je au visage. M'énerver me donnait un mal de tête épouvantable. Mais je tenais encore le coup, prête à répliquer toute la nuit s'il le fallait, juste pour avoir le dernier mot. « Il n'est pas marqué priorité de la reine des bouffonne ici! J'ai encore le droit de venir où je veux. Si ça ne te plais pas, va voir ailleurs. Je n'ai pas envie de ton poison! » Chris saisit mon bras pour m'éloigner d'elle, mais mes pieds ne lâchèrent pas le sol. « Comment ça? Je ne vois pas pourquoi je suis en train de gâcher votre journée! Par contre tu es en train de gâcher la mienne et je te conseille de déguerpir rapidement de ma vue! » Nous avions haussé le ton un peu trop fort. Soudain, Naomi se retourna vers quelqu'un qui venait d'arriver. Je suivis son regard et tomba sur la personne que je maudissais d'être venue. Il observait le spectacle, mains dans les poches, en lançant un léger regard à Chris. J'allais exploser. « Tu viens rechercher la petite? T'inquiètes pas elle va bien, mais qu'est-ce qu'elle est grossière! Interrompre une conversation. Vive la politesse! » lançai-je amusée. Je fixai le vampire d'un regard noir, certaine qu'il se remémorait notre voyage précédemment. « Tu devrais la tenir en laisse! » Je suivis le photographe qui nous emmenait vers la piste de danse où tout le monde, sauf Penny, étaient déjà rangé. Ma cousine m'héla pour attirer mon attention et se précipita vers nous. L'ambiance était glaciale, mais malgré tout je saluai la jolie blonde avec un grand sourire. « Salut Pen. » Elle complimenta ma robe et je lui rendis un sourire suivit d'un regard moqueur vers la styliste qui la contemplait aussi. Penny était pétillante de joie et la revoir me faisait vraiment plaisir depuis notre conversation téléphonique l'autre jour. Elle s'adressa à Chris en lui demandant des nouvelles de Rachel. Je ne pus m'empêcher de sourire avec ma cousine tout en ayant cet air de vicieuse que j'adorai chez elle. Elle plaisanta ensuite en se concentrant sur Andrew et Naomi, ce qui me mit légèrement hors de moi. Je croisai les bras nerveusement, scrutant l'horizon à la recherche d'un échappatoire. Le photographe haussa la voix en fermant le clapet de Penny. Mes yeux cherchèrent à comprendre alors que nous continuions notre chemin vers l'élection. Je me déplaçai et alla aux côtés de ma cousine pour rester éloignée du journaliste. Le compagnon de Penny vint nous rejoindre. Je lui adressai quelques mots. « Prends bien soin de ma cousine. » Je passai mon bras autour de ses épaules pour la serrer contre moi avant de la laisser filer. Tout le monde attendait avec impatience les noms du couple vainqueur ainsi que la traditionnelle danse de la Miss du Printemps. Alors que tout le monde applaudissait les heureuses élues, je pivotai la tête pour regarder Andrew. Il me fixait, neutre. Je pouvais deviner pleins de choses dans ses yeux noisettes. Je ne le quittai pas du regard, le défiant. Je ne sais plus exactement combien de temps ça avait duré, mais c'était sans doute trop court. Une jeune femme interrompue mon champ de vision et je reconnu Thomas à ses côtés, le visage radieux. « Thomas! Excuse-moi pour tout à l'heure. » dis-je, confuse. La cavalière de Chris nous proposa d'aller boire un verre autre part gentiment. La motivation sur mon visage n'y était pas et j'étais du même avis que Chris. J'avais vu tout ce que je voulais voir, ou presque, ma journée était finie. Le photographe me proposa de me raccompagner et ce fut sans hésitation que j’acceptai. « Merci Chris. Je n'ai pas envie de rester plus longtemps ici. » Il posa délicatement son veston sur mes épaule et je sortis un sourire malice à Andrew, comme pour le narguer. Je finis par m'adresser à Naomi qui venait de perdre le concours. « Il y a des personnes qui n'ont pas besoin d'un concours bidon pour prouver aux autres qu'ils sont beaux. Je fais partie de ces personnes. » Je serrai la veste du photographe pour me couper du froid qui me glaçait les os. J'observai plus loin les autres qui faisaient place aux deux miss ainsi que leur cavalier. Je fronçai les sourcils en voyant Raphaël accompagné d'une étudiante. J'ignorai qui était cette jolie jeune fille mais elle avait mérité de remporter le concours, ses gestes avec une telle délicatesse me faisait penser à une fée. Je souris, rêveuse.

• • •
« We all wanna be somebody’s one and only »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
❀❀❀





MessageSujet: Re: LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun   

Revenir en haut Aller en bas
 

LA FETE DU PRINTEMPS ✿ rp commun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Your Destiny  :: » Parc-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit