LE FORUM DE CYRINE, PAR CYRINE POUR CYRINE
 
CYRINE ON A DECOUVERT TON PETIT SECRET Hihihihihihi

Partagez | 
 

 Et nos chemins se recroisent, à nouveau. ϟ Jailyn&Barthelemy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barthelemy De LaCroix
❀❀❀


avatar

Masculin
▌MESSAGES : 54
▌LOCALISATION : Villa sur Beverly Hills
▌JOB : Chef Suprême de l'Ordre Obscur des Vampires
▌EN CE MOMENT : En chasse.
▌JUKE-BOX : Pictures of you - The last goodnight
▌AVATAR PRIS : Ben Barnes

Relations & Informations
» Humeur:
70/100  (70/100)
» Arme / Pouvoirs :: Tous les pouvoirs des Vampires puissants
» Your Relations:
MessageSujet: Et nos chemins se recroisent, à nouveau. ϟ Jailyn&Barthelemy   Ven 9 Mar 2012 - 0:36

Jailyn & Barthelemy ϟ « Et nos chemins se recroisent, à nouveau. » Tant de siècles sont passés. Te souviens-tu encore de moi ? Imprégnée dans mon esprit à jamais, je te retrouve enfin, fin près à établir ce plan qui se trame depuis des siècles en mon esprit sombre.


Des siècles étaient passés depuis Paris. Depuis sa transformation. Depuis Jailyn. Des siècles de pourchassent et de puissance, à bâtir son armée de l’Ordre Obscur des Vampires. Les siècles passent vite pour un être immortel comme Barthelemy. Vampire puissant et sanguinaire, il passa des années à établir stratégie et plans sombres. Contres les Humains, contre Jailyn, contre Ethan. Et lorsque le couple tant détesté eut un enfant Pur-Sang, la créature s’en empara, l’emmenant loin avec lui. Christopher. Ce petit être qu’il considérait comme son fils. Il l’éduqua à sa façon. Il lui apprit à tuer, à être vil. À être le fils idéal. Il fit pénétrer des idées sombres dans son esprit. Des idées terribles sur ses parents. Quelle femme terrible avait été Jailyn et quel homme misérable et pathétique avait été Ethan. Des mensonges, de la manipulation et l’adoration à sa manière. Il voulait un « fils » à son image et Christopher pourrait très bien remplir le rôle. À seulement 17 ans, le jeune homme lui avait déjà terriblement ressemblé. Cruel, sadique et sans pitié. Un Vampire qui ne manquait pas de cran, en somme. Et les années étaient passées. Encore et encore. Et aujourd’hui, Barthelemy retrouvait enfin le chemin de Jailyn. Dans cette grande ville peuplée par de nombreux humains faibles. Ici s’était-elle établi. Dégoûté, mais déterminé, il s’y rendit, plan sombre en tête. Il y était depuis un long moment déjà, mais Barth s’était contenté de l’observer, de l’épier. De la suivre, de la traquer. Attendre le bon moment pour réapparaître. Attendre le bon moment pour mettre en marche ce plan qu’il préparait depuis sa disparition, des siècles auparavant. Mensonges, manipulation et cruauté, voilà ce qui attendait la jeune femme. Il se ferait d’abord passé pour un ami. Des retrouvailles touchantes, des mensonges, pour ne pas qu’elle découvre qu’il était son créateur. De la manipulation. Et puis, elle serait sienne et Ethan lui serait soumis. Tout comme sa famille. Christopher serait sien. Les Humains seraient martyrisés, réduits à néant. Obsédé par cette idée, par cette envie, Barthelemy ne voyait plus que cela. Chef Suprême de l’Ordre Obscur des Vampires. De LaCroix était un chef terrible. Cruel, sadique et brusque. On le craignait tout autant que l’on le respectait. Vampire puissant, bien au-dessus de ses sbires. Créature du Mal, il s’amusait de voir les plus faibles se prosterner devant lui. Et il était franchement bien tombé en arrivant dans cette ville. Dominer était son obsession et ces faibles humains étaient parfaits pour devenir des esclaves. Et puis, les autres Vampires de la ville ne tarderaient pas à lui obéir et il serait le plus Puissant.

Ses pensées sombres furent brusquement coupées par des bruits sourds venant de son côté droit. Son regard vide revint à la vie, si l’on pouvait dire, et Barthelemy sortit de ses pensées. Se tournant vers l’origine de ces bruits, il découvrit un couple se disputer avec véhémence à quelques mètres plus loin. Des faibles insectes mortels, il en était certain. Passant son chemin, le vampire pénétra au Bello Olivero, un restaurant italien chic où de nombreuses soirées huppées avaient lieues. Il savait pertinemment que Jailyn y serait présente et c’était la plus belle occasion qui lui était offerte de provoquer des retrouvailles touchantes. Il ne manquait pas de culot dans ses plans, mais tout cela n’était qu’amusement pour lui, pour le moment. Jetant un regard circulaire à l’endroit, Barth repéra soudainement la silhouette divine de Jailyn Taylor. Le vampire se figea, son regard fixé sur elle. Elle lui faisait toujours le même effet, des siècles plus tard. Toujours cet effet qui lui donnait l’impression de pouvoir être vulnérable. Se secouant brusquement, Barthelemy parcouru les derniers mètres, écartant les gens qui se trouvaient autour d’elle. Il glissa sa main dans la sienne et l’attira derrière lui, la menant rapidement derrière les rideaux qui se trouvaient au bout de la salle. Tranquilles. De LaCroix se retourna vers elle, transformant son expression pour elle. « Jailyn, je vous retrouve enfin. », Prononça-t-il d’une voix emplie de faux regrets et de tendresse. Un regard amical et tendre, voilà ce qu’il offrit à la Taylor, face à lui. Dans l’attente de sa réaction, Barthelemy se délectait déjà de ce qui allait suivre cette rencontre soudaine. Elle ne s’attendait certainement pas à cela en cette soirée branchée et mouvementée. Mais le vampire fut de nouveau figé par le regard doux de Jailyn, par son parfum qui se dégageait d’elle. Ce parfum si envoûtant qui autrefois l’avait fait tomber sous son charme. Amour d’antan, souvenirs lointains, mais toujours aussi forts. Tant de souvenirs remontaient à sa mémoire, encore une fois. Cette première rencontre envoûtante. Son parfum dont il avait été imprégné. Tout en elle avait séduit le vampire. Il en était tombé fol amoureux. Et puis, il avait chargé ce Ethan de la transformer pour lui. Et Jailyn lui avait annoncé leur mariage. Destruction. Une partie de son âme s’était évaporée. Son cœur arraché. Son cœur enfoui, pour ne plus jamais le donner. Il avait ordonné la mort de ce Ethan, mais cela avait été vain. Ils avaient fui et Barthelemy les avaient traqués sur des siècles durant. Et l’annonce de leur fils prodige. Christopher. L’enlèvement. Cette nuit d’enfer, mais jouissive pour la créature sombre et sadique. Et son armée. L’Ordre Obscur des Vampires. Mais l’envoûtante Jailyn ne connaissait rien de cette partie de sa vie. Ni sa particularité ni le fait qu’il était son créateur. Lui, grand vampire. Mais son plan s’enclenchait, amenant délices et plaisirs futurs au De LaCroix.

• • •

got some dark desire? love to play with fire?

Revenir en haut Aller en bas
Jailyn Taylor
❀❀❀


avatar

Féminin
▌MESSAGES : 1583
▌LOCALISATION : Neptune.
▌JOB : Mannequin à MODE.
▌EN CE MOMENT : A de nouveau foi en l'avenir
▌JUKE-BOX : Ed Sheeran - Give Me Love
▌AVATAR PRIS : Megan Fox

Relations & Informations
» Humeur:
0/100  (0/100)
» Arme / Pouvoirs :: Son charme !
» Your Relations:
MessageSujet: Re: Et nos chemins se recroisent, à nouveau. ϟ Jailyn&Barthelemy   Dim 11 Mar 2012 - 0:46

Le préambule d’un jour nouveau naquit derrière la petite Colline bordant le quartier de Neptune. De fins rayons de soleil pénétraient dans l’appartement du mannequin qui s’éveillait paisiblement au rythme du levé du jour. C’était une fraîche journée de mars. Neptune, ce petit quartier paisible de la City dans lequel elle vivait depuis de nombreuses années, s’éveillait sous les cris enjoués des enfants des voisins jouant dans une atmosphère des plus douces et propices. En elle résonnaient encore les échos de la Terreur. Ceux qui a jamais l’avaient marqués par leur violence. Ceux menés par son fils révolutionnaire. Son âme errait parmi les plus tourmentées. Sans relâche, le mannequin revivait la scène qui se produisait sans cesse dans son esprit tel un cercle vicieux. Elle revoyait les corps morts par centaine, d’infâmes carcasses souillées par l’esprit vengeur et entendait les cris d’appels au secours. L’Anglaise se revoyait, prise d’horreur et sanglante. Jailyn s’était sentie emporter par la mort jusqu’à ce que comme par miracle, ses frères et sœurs lui portent secours ; elle leur devait la Vie. Et plus encore. A cette pensée, son poux ralentissait, ses yeux devinrent humides. Du revers de la main, elle essuya les quelques larmes qui perlaient le long de sa joue. Jamais le mannequin ne s’était sentie aussi tourmentée qu’en cet instant précis. Jailyn ne parvenait pas à comprendre d’où Christopher pouvait tirer toute cette haine, tous ces projets monstrueux tandis que ses accusations demeuraient infondées. Plus que jamais, la jeune mère était épuisée d’être la proie à de perpétuelles violences et crimes irritables. Où était donc passé ce petite être innocent qu’elle s’était jurée de préserver d’un monde atroce dès l’instant où il vit le jour pour la première fois? Jailyn se souvenait de cette mélodie harmonieuse ; celle de son fils assoupi, l’air paisible, loin de ce destin qui semblait lui être réservé, cette innocence qui brillait dans ses yeux d’enfant. Pourquoi eut-il fallut que ce sentiment de prouesse infini, cette sensation de bonheur éternel ne soit irradié avec une telle facilité ? Que cet amour passionné qu’elle partageait avec Ethan perde de son intensité suite à la disparition de l’enfant ? Tant que questions qui demeuraient sans réponses. Depuis ce jour, rien, ni personne n’avait su combler ce vide qui en elle s’était creusé lors de cette méprisable nuit.

En début d’après-midi, Jailyn avait rejoint sa meilleure et plus chère amie ; Karen. Assises dans l’imposante véranda, les deux femmes se laissèrent aller aux confessions. Le mannequin lui confiait ses doutes et questionnements, ses états d’âme aussi. L’écrivain était toujours de très bons conseils bien que la situation s’avérait complexe, ambiguë, trop personnelle aussi peut-être. Les heures défilaient et le mannequin semblait retrouver la gaieté de l’instant en l’oreille attentive de Karen. A l’extérieur, la fraîcheur matinal s’était dissipée pour laisser place à la chaleur ardente d’une belle après-midi ensoleillée. Le soir même, l’anglaise était conviée à une grande soirée huppée au plein cœur de Los Angeles. L’envie de faire l’impasse sur cette invitation la tentait chaque secondes un peu plus. Cependant, elle ne pouvait faire faux bon à toute les personnes qui croyaient encore en elle, ces mêmes personnes qui avaient propulsés sa carrière de mannequin. Après avoir regagné son appartement, Jailyn enfila une robe chic couleur rouge vif, mit ses escarpins et se coiffa soigneusement ; la voilà enfin prête à rejoindre ce monde parallèle à sa véritable nature. Arrivée devant le Bello Olivero, elle fut accueillie par une horde de paparazzis avec leurs flashs éblouissants venus à la rencontre des célébrités présentes à cette soirée. Rapidement, Jailyn alla se réfugier à l’intérieur ; la salle principale était noire de monde. Une coupe de champagne en main, l’anglaise conversait en compagnie de quelques amis et vieilles connaissances. Subitement, un bruit de verres s’entre choquants se fit entendre ; apparemment quelqu’un tentait de se frayer un chemin parmi la foule. Un court instant plus tard, à peine, une main aussi froide qu’une nuit d’hiver l’entraîna dans un coin tranquille en retrait de la foule. Lorsque ses yeux d’un bleus profond se posèrent sur l’homme en question, Jailyn réprima un soupire de stupéfaction, de surprise. Le mannequin crut même que son cœur eut cessé de battre.

Barthélemy ? Lâcha t-elle, le souffle court, Vous…? Le visage de la jeune femme resta figé sur lui l’espace de plusieurs longues secondes. Jailyn n’en croyait pas ses yeux. En une fraction de minutes, elle eut la sensation d’avoir fait un bond de plusieurs siècles en arrière, dans le passé , où sa soif de pouvoir semblait inachevée et sans fin ; où elle rayonnait à la tête de l’Angleterre ; elle songeait que sa vie ne faisait que commencer mais ce n’était sans compter tous les chamboulements qui avaient, à maintes reprises, transformées son existence du tout au tout. Un sourire franc se dessina sur ses lèvres, elle eut soudainement du baume au coeur. Il n’avait pas changé. Le mannequin était émue par ces retrouvailles auxquelles elle ne s’attendaient pas. Elle considérait l’événement comme exceptionnel tant il lui paraissait incongru. Je suis contente de vous revoir !Mais que faites vous ici ? Dans ce genre de soirée ? Ce n’est pas croyable ! Vous n’avez pas changé, j’ai l’impression de vous retrouvez identique à celui que vous étiez autrefois, L’émotion trahissait sa voix suave, Mais enfin, comment est-ce possible ? Le questionna t-elle, intriguée. Avait-il subit le même destin tragique qu’elle, en cette nuit qui avait suivit son départ prématuré du Royaume ? Un flot de souvenirs l’envahissait peu à peu. Cependant, Jailyn ne voulait pas se souvenir de cet épisode terrifiant. Pour rien au monde elle ne souhaitait y faire allusion. La brune baissa la tête ; songeuse quant à ce qu’il allait pouvoir lui répondre, elle craignait d’autant plus de n’avoir touché une corde sensible lorsqu’il aborda une expression grave. Jay’ soutint finalement son regard, comme craintive à ce qu’il s’apprêtait à lui révéler ; Barth semblait terrassé, incapable de s’exprimer ! Il avait du se produire quelque chose d’horrible pour qu’il puisse, aujourd’hui se retrouver face à elle. Minutieusement, la brune le détaillait ; cela ne faisait aucun doute, ce n'était ni un mirage, ni une hallucination. Il se tenait bel et bien là, face à elle.

• • •

When you are in love you can’t fall asleep
Because reality is finally better than your dreams


ஐஐஐ
Revenir en haut Aller en bas
 

Et nos chemins se recroisent, à nouveau. ϟ Jailyn&Barthelemy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Your Destiny  :: » Bello Olivero-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forumactif.com | Cinéma, Télévision | Télévision, Séries, dessins animés